Five Star poursuit son Electric Tour

Organisé avec CESVI France, le tour de France de la formation aux habilitations électriques mis en place par Five Star en direction de son réseau poursuit sa route jusqu’au 7 juin prochain, date à laquelle 21 étapes auront été bouclées. Comme dans le vrai Tour de France cycliste, en somme.

Annoncé par Alain Bessin lui-même, président du GIE Five Star, l’Electric Five Star Tour poursuit sa route dans les différentes régions de France. Un parcours commencé le 5 janvier dernier à Nantes et appelé à s’achever le 7 juin prochain dans l’ex-région Rhône-Alpes. Au total, 21 sessions de formation sont au programme de cet événement, mis en place avec les équipes formatrices de CESVI France, filiale du groupe Covea, afin de permettre aux carrossiers du réseau de recevoir l’habilitation B2VL/BCL permettant la mise en sécurité et l’intervention sur les véhicules électriques et hybrides.

Tout le réseau Five Star habilité d’ici fin 2021

Chaque étape se compose de deux journées ponctuées d’ateliers théoriques et pratiques au cours desquelles les participants assimilent les EPI spécifiques, apprennent à effectuer la consignation et la mise en sécurité d’un véhicule, à identifier un problème d’ordre électrique et à en assurer la maintenance. Chaque session de formation a lieu soit dans une carrosserie Five Star, soit au sein des locaux d’un des distributeurs peinture du réseau. Au travers ce véritable tour de l’Hexagone, les carrossiers disposant déjà de l’habilitation peuvent également la renouveler.

De manière générale, Five Star espère voir l’ensemble de son réseau habilité d’ici la fin de l’année 2021, afin de répondre aux besoins grandissants de leurs clients grands comptes. « C’est un point important […] pour les gestionnaires de parc. En effet, les entreprises devront désormais compter un pourcentage de véhicules électriques et hybrides dans leur flotte. Il est donc indispensable de pouvoir s’appuyer sur un réseau de carrossiers en capacité de recevoir et réparer ces véhicules », précise Catherine Duyck, responsable marketing et services Five Star.

Un argument pour séduire les apporteurs d’affaires

« Certains carrossiers qui n’osaient pas prendre en charge ces voitures réalisent qu’en suivant les procédures de sécurité, les risques disparaissent. Par ailleurs, tous les participants […] savent que cette habilitation constitue un levier de développement efficace pour leur activité », ajoute Guillaume Raud, formateur service mécanique & électronique chez CESVI France. Reconnaissant envers ce dernier et l’ensemble des formateurs de l’Electric Five Star Tour, Adelino Leite Mendes, dirigeant du Garage Tilbury à Achères, dans les Yvelines (78), affirme être « beaucoup plus serein sur mes compétences à opérer sur les voitures électriques et hybrides ».

Et l’homme d’ajouter que « cette habilitation me permettra de renforcer mon partenariat avec le concessionnaire Jaguar-Land Rover avec lequel je travaille et dont la gamme est largement constituée de véhicules hybrides ».

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction