Actualités Réseaux Anniversaire

Bosch Car Service : un centenaire tourné vers l’avenir

Le réseau multimarque Bosch Car Service souffle ses 100 bougies cette année ! Et le centenaire, loin de regarder dans son rétroviseur, garde les yeux résolument tournés vers l’avenir et ses nouvelles technologies…

On ne présente plus Bosch, équipementier n°1 mondial aux plus de 71 milliards d’euros de chiffre d’affaires (exercice 2020). L’industriel allemand anime également rien moins que le plus important réseau d’entretien-réparation multimarque au monde, Bosch Car Service (BCS), lequel a essaimé depuis sa naissance plus 15 000 panneaux dans 150 pays !

Et en 2021 le réseau BCS fête son centenaire : c’est en effet en 1921 que Robert Bosch AG accueillait son premier garage officiel, Max Eisenmann & Co, un atelier automobile situé dans la ville de Hambourg. Ce premier garage officiel allait faire florès avec les besoins croissants en mobilité (et donc en automobile) et les nécessaires services d’après-vente qui en découlaient.

En France, le réseau est apparu en 2000 et compte aujourd’hui 650 membres. En 2017, un nouveau panneau est arrivé avec Bosch Classic Service, un concept d’entretien-réparation multimarque destinés aux véhicules anciens et de collection qui regroupe actuellement 28 spécialistes.

Expertise avant tout

Le réseau de réparateurs peut s’appuyer sur l’expertise d’un partenaire fournisseur en première monte de la quasi-totalité des constructeurs d’automobile. Qu’il s’agisse de pièces de rechange, d’équipement de garage ou d’information technique, ils bénéficient d’un soutien technique complet, notamment en matière de formation.

A cet égard, BCS propose tout un panel de modules de formation afin de permettre aux réparateurs d’intervenir sur les dernières technologies. « Nous formons les réparateurs aux systèmes Bosch sur notre site de Saint Ouen précise Jérôme Magloire, concept manager chez Bosch France, et nous nous appuyons sur des partenaires comme le GNFA et Daf Conseil pour des modules plus généraux. Nous insistons aussi beaucoup sur la maitrise des équipements, outils de diag en tête. »

Le suivi des formations et à travers lui les compétences techniques des membres sont également mises en avant en récompensant les plus assidus avec les titres de mécanicien expert et master.

Penser « glocal 

Le soutien est donc technique mais il est aussi commercial. A cet égard, outre les 4 grandes campagnes promotionnelles nationales qui rythment l’année (janvier/février : batterie Bosch ; mars/avril : offres pour les flottes locales ; mai/juin : kit de distribution + vitrage + entretien Clim ; septembre/décembre : révision + freinage), la tête de réseau déploie une véritable stratégie digitale visant à donner plus de visibilité en local à ses membres.

D’abord avec la création de pages google my business qui, en plus de l’achat de mots-clés (référencement payant), améliore le référencement naturel d’un garage par ailleurs visible sur diverses applications (google map, waze, citymapper, etc.).

Ensuite, avec la possibilité pour chacun des réparateurs adhérents de créer facilement et à la carte des campagnes digitales géolocalisées ou par le biais de mailings pour animer le point de vente. BCS est aussi présent sur Youtube, et sa vidéo postée en début d’année sur les 100 ans du réseau a déjà recueilli quelque 9 millions de vues dans le monde. Trois autres vidéos relatives à la campagne de mai-juin seront postées d’ici le 10 mai.

A noter enfin : après avoir modernisé l’extranet, où les réparateurs sous panneau peuvent désormais y retrouver tous les services proposés par l’enseigne, courant juillet doit sortir le nouveau site internet. Travail à l’amélioration de la notoriété du réseau, ensemble du contenu refondu… il embarquera bien évidemment un module de devis et de rendez-vous en ligne, même si Jérôme Magloire n’est pas forcément convaincu par le bienfondé du devis. « On ‘pousse’ davantage sur le rendez-vous en ligne que sur le devis : il y a toujours une crainte selon laquelle l’automobiliste a un prix en tête mais comme il ne sait pas nécessairement ce dont son véhicule a réellement besoin, les prix peuvent ne plus être les mêmes une fois à l’atelier. »

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur