Actualités Réseaux Contrôle technique

SGS : le contrôle technique a trente ans !

Dans une tribune, le groupe SGS, propriétaire des réseaux Sécuritest et Auto Sécurité, revient sur les trente années d’évolution du contrôle technique en France. Et ne manque pas de s’interroger sur ses enjeux, ou plutôt comment réunir les conditions pour accompagner les mutations technologiques des véhicules…

Le 18 juin 1991, un arrêté ministériel posait les bases des premiers contrôles techniques à partir du 1er janvier de l’année suivante. L’objectif d’alors était de baiser le nombre d’accidents de la route – on dénombrait à cette époque environ 10 000 décès par an – en surveillant l’état des véhicules. Par la même occasion, l’état souhaitait connaitre (et contrôler) l’évolution de la pollution des véhicules. A ses débuts, le contrôle technique n’était demandé que dans le cadre d’une transaction d’un véhicule. Loin des périodicités actuellement imposées : une première visite 4 ans après la mise à la circulation du véhicule, puis renouvelée tous les 2 ans.

Sécurité, écologie

Aujourd’hui, l’obligation réglementaire du contrôle technique, effectuée par quelque 6 400 centres placés sous agrément préfectoral, a bien évoluée. Outre la sa périodicité évoquée plus haut, les dernières modifications en date du contrôle technique portent sur son durcissement avec désormais 133 points de contrôle, dont certains peuvent faire l’objet de défaillances critiques au regard du contrôleur et entrainer une immobilisation du véhicule faute de réparation. Et depuis 30 ans, les progrès sont significatifs : s’il n’est certes pas le seul à avoir produit des effets sur la sécurité routière (radars, port obligatoire de la ceinture à l’arrière, systèmes de sécurité active et passive embarqués sur les véhicules, etc.), le nombre de morts sur la route est passé de 10 000 à 3 000 par an !

La protection de l’environnement est aussi au cœur du nouveau contrôle technique depuis la réforme de mai 2018 et juillet 2019 (contrôle des émissions polluantes sur les véhicules diesels), avec l’objectif de contrôler que le véhicule conserve les mêmes niveaux d’émission que lors de sa sortie d’usine (ou évolue dans des proportions acceptables).

Enjeux et perspectives

SGS se projette sur l’avenir et identifie plusieurs enjeux auxquels doit faire face la profession. Tout d’abord, un enjeu environnemental toujours plus important : car si les politiques publiques imposent des niveaux d’émission de plus en plus faible, quelle place devra prendre le CT en tant que relais sur le terrain de la règlementation. Le verdissement du parc doit-il nécessairement passer par un renouvellement fréquent de celui-ci ou ne faudrait-il pas également miser sur un entretien régulier des véhicules favorisant ainsi sa durabilité ? Dans ce cadre, SGS avance l’idée que les centres pourraient obtenir l’habilitation pour délivrer les vignettes Crit’Air, sésame des automobilistes pour circuler dans de plus en plus de centres-villes…

Autre enjeu : la technologie des véhicules, avec notamment la montée en puissance dans le parc des véhicules hybrides et électriques. Cette mutation du parc, avec toutes les conséquences que cela implique dans les ateliers, impose que la profession s’y penche dès maintenant ; SGS souligne à cet égard qu’un travail est déjà initié dans les réseaux Sécuritest et Auto Sécurité.

Dernier point évoqué par SGS dans sa tribune, la transition numérique et la digitalisation de la profession, nécessaire pour accompagner les mutations mentionnées précédemment, qu’il s’agisse des applications métiers, dans la relation client, la formation des contrôleurs…

Pour que le contrôle technique continue d’être un « service d’intérêt publique », le CT devra répondre à tous ces enjeux et œuvrer à un parc plus sûr et moins polluant. A ce titre, en avril dernier, de nouvelles mesures ont été prises pour lutter contre la fraude au kilomètre lors de la vente d’un véhicule. Un exemple parmi d’autres mesures qu’il reste à imaginer selon le groupe SGS…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur