Actualités Réseaux pneumaticien

Point S : accompagnement et proximité pour 2020

Lors de sa traditionnelle conférence de presse de début d’année, Point S, enseigne spécialisée dans le pneumatique et l’entretien courant, a annoncé de nouveaux services aux adhérents et une nouvelle étape dans sa communication grand public…

Qui n’avance pas recule. Cette célèbre maxime, il semble que le réseau Point S en ait fait sienne tant il apparaît, année après année, toujours plus performant, riche d’adhérents et de services aux consommateurs finaux.

«En 2019, une fois encore, l’enseigne a superformé avec une hausse de ses volumes de vente de pneus de 2% dans un marché du TC4 pourtant en retrait de 1,2%, là où les négociants spécialistes ont le plus souffert», s’enflamme Christophe Rollet, directeur général de Point S. La performance est plus importante encore sur le marché du pneu PL : Point S a enregistré en 2019 une hausse de quelque 17% sur un marché lui aussi très timide puisque estimé par l’enseigne à -0,4%.

Progression en entretien courant

Et le réseau continue de grignoter des parts de marché sur le segment de l’entretien courant. «Dans un marché estimé à -1%, nous avons gagné 11% sur la vidange et 12% sur les pièces plus techniques», se réjouit Christophe Rollet.

Quant à l’activité grands comptes, elle s’est révélée elle aussi dynamique avec une hausse de 12% sur l’activité tourisme et +11% sur le segment PL. Et la stratégie de diversification vers l’entretien courant, initiée il y a de cela une dizaine d’années, commence à porter ses fruits sur le terrain B2B des grands comptes, Christophe Rollet confessant : «certains de nos clients grands comptes commencent à nous solliciter sur l’entretien de leur flotte en plus des prestations que Point S leur fournit sur les pneumatiques».

Cap sur les 600 points de vente…

De quoi d’ores et déjà pouvoir annoncer un exercice 2019 qui devrait tourner autour des 490 M€ de CA (Point S France), bien que les résultats n’aient pas encore été clôturés.

En termes de maillage, l’enseigne continue également de progresser. Avec un réseau comptant 568 points de vente, elle a ainsi enregistré l’arrivée de 44 points de vente supplémentaires (sous les différents concepts entretien rapide, City, Centre Auto et Industriel). Pour 2020, le réseau vise les 600 points de vente.

Point S Glass, le concept maison dédié à la réparation et au remplacement de pare-brise lancé en juin dernier, fait florès : en 6 petits mois, il a déjà trouvé preneur parmi 50 points de vente du réseau. «Nous pensons qu’il y a une place pour notre concept sur le marché, déclare le DG de l’enseigne. S’il nous sera impossible de rivaliser avec le leader bien connu du marché, ce dernier est morcelé avec des outsiders qui doivent se contenter de 4 à 7% de parts de marché chacun. Point S, avec son maillage et sa notoriété, peut venir s’intercaler entre ce peloton et la locomotive du marché du bris de glace.»

Et s’il se destine prioritairement aux adhérents Point S, un investisseur étranger au réseau de réparation ayant récemment racheté une affaire d’entretien-réparation sans enseigne a choisi Point S Glass pour matérialiser son savoir-faire en la matière et capitaliser sur la notoriété de la marque. Pour l’enseigne, l’objectif est d’atteindre 120 points de vente en 2020, notamment en ouvrant dès la mi-2020 le concept à des investisseurs hors du réseau…

Vers 5 800 centres dans le monde

Du maillage, il en est question également pour Point S International, qui a vu le nombre de ses points de vente bondir en 2019 avec 1 400 implantations supplémentaires pour atteindre les 5 500 points de vente présents dans désormais 38 pays.

«En 2019, nous avons mis un pied sur différents marchés dont la Chine, Hong-Kong et Singapour en Asie, ainsi que l’Algérie, le Cameroun et la Côte d’Ivoire en Afrique, précise Christophe Rollet. L’objectif pour cette année est de parvenir à 5 800 points de vente.» Avec, pourquoi pas, un nouveau marché supplémentaire.

PPS et Warning pour ratisser plus large

A noter enfin : l’enseigne Pneus Pro Service (PPS), intégrée au groupe Point S, compte désormais 130 points de vente tandis que Warning, l’enseigne « tactique » du groupe proposée à des prospects ne pouvant s’implanter dans une zone car déjà pourvus d’un centre aux couleurs Point S, compte 3 membres. Cette dernière, si elle n’est pas mise en avant via de la communication notamment, pourrait toutefois venir à se développer. D’abord «parce qu’il est toujours préférable d’accueillir un prospect sous cette enseigne dans la famille Point S plutôt que de le voir partir à la concurrence», selon les mots de Christophe Rollet. Ensuite, parce que cette enseigne peut servir au groupe d’anti-chambre au réseau grand frère ; par exemple en cas de fermeture du centre Point S local ou en tant que marche-pied à un potentiel futur centre Point S, les conditions financières du réseau Warning étant plus souples.

La logique est d’ailleurs la même pour le réseau PPS, au sein duquel deux de ses membres sont sortis pour prendre les couleurs Point S !

Plus proche des adhérents

Le réseau renforce toujours et encore son accompagnement vers ses membres. «Avec un réseau de près de 600 points de vente, parmi lesquels des petites structures dont le chef d’entreprise ne peut être partout, il est capital de les accompagner au mieux dans tous les « à-côtés » qu’ils doivent quotidiennement gérer mais face auxquels ils sont parfois désarmés, explique Christophe Rollet. Juridique, fiscal, environnement, changements dans la réglementation… le rôle d’une tête de réseau est justement de faciliter l’appréhension de toutes les dimensions du métier, de maintenir un lien avec le chef d’entreprise pour lui faciliter la tâche.»

Aussi, après un service d’assurance lancé en 2019, Point S annonce la mise en place de Point S Conseil, service d’accompagnement des chefs d’entreprise pour tous les aspects juridiques liés à leur(s) point(s) de vente. Par ailleurs, afin de répondre au mieux aux attentes du réseau et améliorer ainsi la qualité de la relation avec ses membres, le groupe a revisité son accueil téléphonique. Objectif : mieux qualifier l’appel de l’adhérent afin de l’aiguiller le plus rapidement possible vers l’interlocuteur idoine.

En 2020, un accent particulier sera également mis sur la formation. Avec 4 000 heures dispensées en 2019, le réseau a vu sa cellule formation renforcée avec un 4è collaborateur. Cette année, de nouveaux modules seront mis à la disposition des adhérents Point S dans le but de coller aux évolutions techniques du métier mais aussi en matière commerciale : perfectionnement au diagnostic, géométrie et ADAS (indispensable pour accompagner le déploiement du concept S Glass et viser à terme des grands comptes sur ce marché…) ou encore merchandising (afin d’optimiser la vente de produits dans l’espace de libre-service des centres)… Autant de nouveaux modules qui viennent compléter le catalogue formation existant.

En outre, le réseau a créé un nouveau poste, celui de responsable ouverture. Ce dernier aura en charge l’accompagnement des nouveaux entrants au sein du réseau afin de les intégrer au mieux.

Enfin, la problématique de recrutement s’avérant de plus en plus aigüe (il manquerait au bas mot quelque 500 collaborateurs au sein du réseau selon le DG), Point S annonce un partenariat avec Météojob. Il complète les initiatives lancées l’année dernière dans le cadre du Syndicat des Professionnels du Pneu dont Point S est adhérent (la campagne de communication “adopte un pneu” et le site internet job-pneus.fr).

 

Communication : Point S écrit une nouvelle page

Après 10 années passées à augmenter sa notoriété auprès des automobilistes avec le concours de son ambassadeur Patrick Bosso et son désormais célèbre slogan «Pas de stress, y’a Point S», l’enseigne tourne une page. Désormais installé dans le paysage pour une très grande majorité de consommateurs, le réseau souhaite franchir une nouvelle étape et va maintenant mettre l’accent sur sa proximité avec les clients automobilistes.

Si de courts spots télévisés (10 secondes) continueront de mettre en avant les diverses promotions nationales de l’enseigne, un film institutionnel inédit de 30 secondes décliné en deux spots sera lancé en mars prochain. Avec un positionnement différent par rapport aux spots précédents à l’humour décalé : à travers ces nouveaux films, où « vrais gens » (agriculteur, cadre, chauffeur-livreur, étudiant, retraité, etc.) relatent leur besoin de disposer de leur véhicule, l’enseigne s’attache à promouvoir sa proximité avec des clients automobilistes aux profils variés.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction