Franchise Expo: le secteur auto prend de l’ampleur

L’édition 2020 de Franchise Expo Paris, qui se tiendra au Parc des Expositions de la Porte de Versailles du 22 au 25 mars prochains, verra la part de ses exposants du secteur auto/moto/cycles une nouvelle fois augmenter. Alors qu’il représentait 6 % des enseignes présentes sur le salon en 2019, il en représentera 8 % dans un mois, signe de la vitalité de l’entrepreneuriat en franchise dans le secteur de la mobilité.

Ce ne sont que deux petits points, mais ils représentent beaucoup pour le secteur auto/moto/cycles. A l’occasion de Franchise Expo Paris 2020, les enseignes dudit secteur représenteront 8 % des exposants sur le salon, du 22 au 25 mars prochains, alors qu’elles n’en représentaient que 6 % l’an dernier. 35 exposants au total sont classés dans cette catégorie par la Fédération française de la franchise (FFF), qui organise l’événement.

Bien évidemment, entre l’auto, la moto et les cycles, c’est l’automobile qui tire son épingle du jeu avec la présence d’enseignes de location de véhicules (Ucar, ADA et le petit nouveau DLT First) et de vente de VN/VO (Carslift dans toutes ses déclinaisons, Ewigo, Simplici Car et TKO Agency), ainsi que celle d’un constructeur, Renault, fidèle au poste pour la quatrième année consécutive afin de mettre en avant les opportunités de reprises d’agences dans son réseau.

Motrio présent pour la première fois sur Franchise Expo

Sauf que cette année, Renault n’arrive pas seul : il emmène avec lui son enseigne de réparation multimarque, Motrio. Ainsi, le constructeur démontre sa volonté de pousser plus avant le développement déjà remarquable et remarqué du réseau au panneau rouge, et peut-être de viser un type d’entrepreneurs différent de celui qu’il touche déjà par ailleurs. Motrio aura cependant fort à faire car la plupart des grandes enseignes de réparation multimarques en franchise ou en commerce associé seront présentes, comme chaque année ou presque.

En effet, Feu Vert et son concept “ light ”, Feu Vert Services, seront là, tout comme Speedy, Norauto et Midas, les quatre réseaux étant adhérents à la FFF. Quant aux enseignes nées du pneumatique (mais qui l’ont désormais bien dépassé) que sont Point S, SiliGom, ils sont rejoints cette année par un autre nouveau venu sur Franchise Expo : Euromaster. Ainsi, si le métier de négociant-spécialiste a perdu First Stop, qui n’a pas rempilé cette année bien qu’étant au rendez-vous de l’édition 2019 du salon, il ne perd pas en visibilité pour autant puisque l’enseigne appartenant au groupe Michelin sera là.

Lavage et vitrage encore une fois bien exposés

S’il y a deux métiers qui ne font jamais défaut à Franchise Expo Paris, ce sont bien le lavage et le vitrage. Déjà, ITM Auto, filiale du groupement Les Mousquetaires, sera là avec toutes ses enseignes : American Car Wash et Rapid Pare-Brise, qui prendront place sur un seul et même stand aux côtés de l’enseigne-phare du groupement, le réseau de centres auto Roady. Autre laveur fidèle au salon, Astikoto, rempile aussi et l’on en profitera pour découvrir Ziebart, enseigne historique du métier aux Etats-Unis et qui cherche à se déployer en France.

Côté vitrage, on retrouvera encore France Pare-Brise ainsi qu’un nouvel exposant, SOS Pare-Brise+, déjà remarqué dans les allées d’Equip Auto 2017 et qui vient manifestement chercher sur Franchise Expo des profils d’entrepreneurs différents de ceux qu’il avait pu croiser alors.

Le business des franchises auto progresse

Selon les chiffres récemment révélés par la FFF, la France en 2019 comptait quelque 2 049 réseaux de franchise, toutes activités confondues, un chiffre en croissance de 2,2% par rapport à 2018. Ce qui représente 78 218 points de vente au total, soit une progression de 4% en un an, qui ont généré 68 milliards d’euros de chiffre d’affaires, en progression de 9,3%. 757 852 emplois sont directement ou indirectement générés par la franchise, un chiffre là encore en croissance de 8,7%.

Si le secteur des services de automobile, avec “seulement” 93 réseaux (soient 4,4% des réseaux de franchise au total), n’est pas parmi les plus importants en nombre d’enseignes, il se rattrape en nombre de points de vente, avec 9 110 établissements en 2019, soient 6,2% de plus qu’en 2018. Suffisant pour placer ce secteur d’activité sur la troisième marche du podium, en nombre de sites. Ceux-ci ont ainsi généré, l’an dernier, 3,18 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction