Actualités Réseaux Autodistribution

AD Tour 2020 : le plan Préférence 2022 en ligne de mire

Le groupement Autodistribution vient de boucler son désormais traditionnel AD Tour de début d’année afin d’aller à la rencontre des adhérents du réseau AD en région pour faire le bilan de l’année passée et mettre en perspective les chantiers de l’année à venir et atteindre les objectifs que le réseau s’est assigné dans le cadre de son plan quadriennal «Préférence 2022».

Du 14 janvier au 12 février derniers, les équipes du réseau AD ont donc sillonné la France à travers 13 étapes : Caen (14), Ploërmel (56), Nantes (44), Vélizy (78), Aulnay (93), Toulouse (31), Bordeaux (33), Niort (79), Aix-en-Provence (13), Lyon (69), Clermont-Ferrand (63), Metz(57) et enfin Lille (59).

Au cours de ces journées, les membres du réseau AD ont pu prendre connaissance des avancées réalisées en 2019 dans le cadre du plan stratégique Préférence 2022 et des chantiers prévus pour l’année 2020, ainsi que de faire le point sur les évolutions de marché et les opportunités de business permises par les services mis en place.

Montée en compétence technique et renforcement du commerce

Première année pleine dans la mise en place du plan Préférence 2022 annoncé lors du congrès de Malte en septembre 2018, 2019 a vu de nombreux dossiers avancer significativement, tant en termes de montée en compétences techniques, que dans les dimensions commerce et entreprenariat des affaires composant le réseau.

Ainsi par exemple, en matière de formation des adhérents, plus de 1 800 collaborateurs ont suivi un module de formation technique ouvrant la voie à leur atelier pour investir des marchés stratégiques pour l’enseigne, tels celui des ADAS, ou de l’éco-entretien. Pour le premier, 10 % du réseau est d’ores et déjà formé et équipé en appareil de calibrage des systèmes d’aide à la conduite ; pour le second, quelque 186 réparateurs ont bénéficié d’une formation au process d’éco-entretien et sont équipés en matériel de garage validé par l’Association éco-entretien (AEE).

En matière de commerce, l’accent tout particulier mis par le groupe sur l’offre pneumatique a permis de faire revenir significativement ce produit d’appel dans les ateliers de l’enseigne : le dispositif logistique tout comme l’offre enrichie du partenariat avec le manufacturier chinois Leao Tyre ont ainsi fait bondir les volumes de vente 31 % dans un marché TC4 pourtant en baisse de 2,9%. Autre motif de satisfaction : les accords-cadre, dont le CA a enregistré une croissance de 5 %.

A noter également : de nouveaux services font leur apparition en matière de gestion et sur le plan juridique. Ainsi, «Mon assistance juridique AD» permet aux réparateurs de bénéficier de l’assistance de 150 juristes tandis que le site mediation.net répond à l’obligation légale d’accompagnement des consommateurs dans le cadre d’un litige avec un professionnel. En outre, le réseau a dévoilé Opéra, outil de gestion pour les réparateurs du réseau AD Mécanique, ou le récent Alpha 2A Sigmac, DMS dédié aux professionnels exeçant la double activité mécanique et carrosserie.

Le digital monte en puissance

Concernant la carrosserie, le parcours client se digitalise à vitesse grand V avec d’ores et déjà 652 carrosseries engagées sur le DMS commun du réseau, Alpha Sigmac (ou Alpha 2A Sigmac pour les professionnels excerçant une activité carrosserie et mécanique). En matière digitale toujours, les solutions apportées aux clients portent leurs fruits puisque le réseau a enregistré 4 500 prises de rendez-vous en ligne tandis que le suivi de réparation, qui permet à l’assuré de connaître précisément où en est la réparation de son véhicule, a porté sur 55 000 dossiers.

D’une manière générale, la stratégie digitale continue de monter en puissance : les équipes du réseau AD ont ainsi pu annoncer aux adhérents que le site ad.fr et le comparateur de devis en ligne iDGARAGES ont généré respectivement 17 500 et 8 000 rendez-vous en ligne sur 2019. Soit une hausse de 26 % par rapport à l’année précédente, et un CA supplémentaire de 3,9 M€…

Les chantiers pour 2020

Cette année, si l’enseigne compte avancer sur l’ensemble des leviers identifiés à Malte, trois y occuperont une place centrale. D’abord, la gestion de la e-réputation : après une phase-test ayant vu les réparateurs participants atteindre la note de 4,71/5, l’outil Critizr va être déployé dans l’ensemble du réseau afin de gérer les avis clients laissés suite à une intervention sur leur véhicule.

Ensuite, la problématique de recrutement des collaborateurs a été érigée comme un enjeu majeur pour l’année 2020. Plusieurs accords ont été conclus avec divers partenaires pour recruter des apprentis et des alternants. En parallèle, le réseau travaille à l’élaboration d’une solution mettant en avant les offres d’emploi proposées par les réparateurs de l’enseigne. Enfin, pour dynamiser les prestations d’entretien dans les ateliers, une nouvelle stratégie de forfaits devrait voir le jour dès mars prochain.

En termes de communication, après les premiers spots télé de 2019 ayant porté le nouveau slogan de l’enseigne « AD, c’est sûr » sur plusieurs chaînes à des heures de grande audience (1,3 milliard de téléspectateurs touchés par les sponsorings de la météo sur France 2 et de l’émission « C’est Canteloup » sur TF1), le réseau maintient le régime avec de multiples opérations de communication prévues sur 2020 : offres promotionnelles et forfaits durant la semaine la plus sûre, nouveau spot dédié cette fois à l’éco-entretien et diffusé à partir du mois de juin, et une vidéo « manifeste » à travers laquelle l’enseigne fait la promotion d’une mobilité pour tous, durable, abordable et accessible.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction