Actualités Réseaux Coronavirus & déconfinement

Dekra renforce les mesures sanitaires dans ses centres

Parce que les trois mois de prorogation du contrôle technique et des contre-visites des véhicules légers touche à leur fin début juin, et que l’afflux de véhicules va reprendre dans les centres dès le début du déconfinement, ce lundi 11 mai, Dekra a renforcé les mesures sanitaires dans les établissements de ses trois enseignes, Dekra, Norisko et Autocontrol.

A partir du déconfinement qui commence ce lundi 11 mai, les contrôleurs techniques des centres Dekra, Norisko et Autocontrol ne pourront plus se permettre d’être aussi « nus » que sur cette photo face aux risques de contamination du Covid-19.

Cela fait déjà 7 semaines que le confinement est entré en vigueur et à peine moins que les échéances des contrôles techniques et des contre-visites des véhicules légers ont été prorogés pour trois mois. Aussi, lorsque ce 11 mai, le déconfinement entrera en vigueur, il ne restera plus beaucoup de temps aux VL concernés par l’une ou l’autre des deux visites pour se mettre en conformité avec la loi. Les enseignes du secteur anticipent ainsi, et fort logiquement, un afflux non négligeable de clients dans les semaines à venir.

Raison pour laquelle Dekra a renforcé les mesures sanitaires dans ses centres intégrés et ceux de ses adhérents, qu’ils arborent l’enseigne Dekra, Norisko ou Autocontrol. Pour ce faire, chaque centre a reçu un document très complet synthétisant les connaissances à date sur le Covid-19, les moyens de protections sanitaires et les exigences réglementaires. Lequel permet d’adapter ces mesures aux pratiques du métier de contrôle technique, comme le confirme Karine Bonnet, directrice générale de Dekra Automotive SAS, qui rappelle « qu’une analyse de risque est un préalable à la mise en place de mesures adaptées dans chaque établissement ».

Gestes barrières et recommandations de rigueur

Comme l’a récemment rappelé le CNPA, dont Dekra est membre, le document unique d’évaluation des risques professionnels (DUERP) doit impérativement être mis à jour avant l’application de l’ensemble des préconisations d’adaptation des lieux et procédures du travail. En outre, et en complément de l’affichage réglementaire rappelant les gestes barrière et toutes les mesures de protection sanitaire mises en place dans les centres du réseau Dekra, des préconisations d’organisation et des recommandations ont été délivrées à destination des collaborateurs et des affiliés comme auprès des clients. En ce qui concerne lesdits clients, Dekra les incite à prendre rendez-vous en ligne et à ne pas se rendre spontanément dans un centre de l’une des trois enseignes.

Pour ce qui est de l’accueil dans les établissements du groupe, Dekra insiste sur la réorganisation de l’espace d’accueil pour garantir le respect de la distanciation sociale par le biais de marquages au sol et par la limitation du nombre de places assises. Et si la superficie de l’accueil ne permet pas de respecter la distanciation sociale, les centres sont invités à limiter le nombre de personnes présentes et à demander au client, dans la mesure du possible, de patienter à l’extérieur de l’établissement. La distanciation sociale passe aussi par la pose d’hygiaphones sur les banques d’accueil client, lorsqu’elles existent, et par l’interdiction de l’entrée du client dans la zone de contrôle. Enfin Dekra recommande de désinfecter fréquemment ces bornes d’accueil et les poignées de porte à l’aide de lingettes ou produits désinfectants, ainsi que de retirer les magazines et les documents publicitaires à disposition des clients, à supprimer les fontaines à eau et les distributeurs de friandises ou boissons.

Des mesures renforcées pour les collaborateurs

Si ce cortège de restrictions rendra assurément encore moins agréable que d’habitude de se rendre dans son centre de contrôle technique pour y effectuer l’examen biennal de son véhicule, il a de quoi rassurer les automobilistes malgré tout, ainsi que les collaborateurs, qui ont droit eux aussi à leurs mesures sanitaires dédiées. Les personnels des centres sont invités à organiser les postes de travail pour garantir le respect d’une distance d’au moins 1 mètre entre les personnes, à nettoyer les postes de travail partagés après chaque utilisation (claviers, souris, écrans tactiles), à désinfecter le téléphone après chaque utilisation s’il est partagé et dans tous les cas en fin de journée, et à désinfecter fréquemment les poignées de porte et équipements communs comme il est déjà préconisé de le faire pour les zones d’accueil client.

En ce qui concerne le contrôle des véhicules en lui-même, là encore, Dekra a pensé à tout, de la procédure de rendez-vous à la restitution du véhicule. Il est ainsi demandé aux clients, lors de la prise de rendez-vous, de vider le véhicule de tout effet personnel avant de se présenter au centre de contrôle, de couper la ventilation ou la climatisation et surtout de venir seul. À la réception du véhicule, le contrôleur, lui, doit en nettoyer les clés avec une lingette ou avec un chiffon et une solution désinfectante, positionner une housse à usage unique sur le siège conducteur et éventuellement des housses de volant et levier de frein à main et de vitesses, ouvrir les vitres du véhicule après les avoir contrôlées, couper la ventilation ou l’air conditionné après avoir contrôlé le désembuage, avant d’effectivement réaliser le contrôle technique. Une fois ceci fait, le contrôleur est invité à retirer et jeter la housse de siège.

Faire visualiser les défaillances du véhicule sur tablette

Afin de ne léser aucun collaborateur, chaque contrôleur est doté d’un kit de protection, gel ou solution hydroalcoolique, visière ou masque. Tout ce matériel a également été proposé aux centres affiliés du réseau pour s’approvisionner sur un site de commande en ligne avec différents fournisseurs référencés. « Nous préconisons le port de la visière plutôt que celui du masque car c’est le seul moyen d’empêcher efficacement tout contact entre les mains et le visage, explique Karine Bonnet. De la même façon, nous recommandons le lavage fréquent des mains plutôt que le port de gants qui donne l’impression d’être protégé mais qui n’empêche pas le contact du visage avec des gants potentiellement souillés. »

Et lorsque vient le moment de restituer le véhicule au client, afin de continuer de respecter la distanciation sociale, Dekra souligne qu’il est important de ne pas faire visualiser les éventuels défaillances au client sur le véhicule mais de privilégier la prise de photos sur tablette tactile.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Journaliste par vocation, diplômé du Centre de formation des journalistes (CFJ) de Paris en 2010, il fait ses armes dans la presse quotidienne régionale et nationale avant de s'orienter vers la presse automobile, d'abord grand public puis professionnelle.

Intéressé depuis tout petit par l'auto, il est spécialisé dans l'actualité du secteur de la réparation-collision et dans les réseaux de garages sous enseignes multimarques.

+33 1 41 88 09 06

rthirion@apres-vente-auto.com