Actia

A quelques encablures du salon Equip Auto qui ouvrira ses portes le 15 octobre prochain à Paris Porte de Versailles, Actia a fait le point sur son actualité. Repositionnement, réorganisation, nouvelle offre pour l’aftermarket…, l’entreprise toulousaine s’active pour proposer une offre toujours plus innovante et pertinente, garante de sa pérennité.

La réglementation du contrôle de pollution des moteurs diesels évolue le 1er juillet prochain pour le contrôle technique. Fondée sur des valeurs plus strictes que celles précédemment utilisées, les refus par les centres pourraient renvoyer chez les réparateurs un grand nombre de véhicules. Avec à la clé une recherche de solutions atelier pour ramener les valeurs aux normes prescrites.

Acteur majeur de la conception et de la fabrication de matériels de contrôle technique, Actia a contribué aux phases de test des équipements dédié au renforcement de contrôle d’opacité et du contrôle 5 gaz. Pour l’Association des journalistes techniques et économiques (AJTE), l’équipementier est revenu dans le détail sur les trois phases d’évolution que va connaître le contrôle technique entre le 20 mai 2018 et le 1er janvier 2022.

Suite et fin du dossier consacré à l’atelier connecté. Concept né tout autant de la nécessité de communiquer avec le véhicule devenu lui aussi connecté, que d’automatiser certaines tâches pour gagner en productivité, la connectivité à l’atelier doit enfin et surtout viser en priorité la satisfaction client. Et sa fidélisation. Après celle de Bosch dans notre première partie, voilà les solutions de Texa, Brain Bee et Actia…

Le diagnostic électronique présente des profils très diversifiés et l’offre commerciale part de quelques euros jusqu’à la dizaine de milliers d’euros. Evidemment, on ne demandera pas les mêmes performances à tous les appareils. De l’entretien au diagnostic très poussé, le réparateur doit faire des choix sur ses capacités. Et sur ses ambitions…

Le 1er septembre, une réunion a eu lieu au Ministère de l’Environnement, en présence des principaux acteurs et observateurs du contrôle technique en France, pour faire un bilan de la grande phase expérimentale de tests d’émissions polluantes qui a eu lieu entre 2016 et 2017. Et contre toute attente et toute logique, c’est vers le matériel de test le plus coûteux et le plus volumineux –le banc de charge à rouleaux ou banc de puissance– que la DGEC semble vouloir porter son choix pour réaliser les futurs contrôles d’émissions polluantes ! Une mesure qui, toutefois et en toute logique, devrait être repoussée à 2022…

La troisième édition des Prix de l’Équipement, décernés par nos confrères de Décision Atelier, a rendu son verdict le 13 décembre dernier. Parmi les 39 outils, équipements et matériels en compétition, une dizaine ont été récompensés par le jury ou ont reçu une mention de la part des internautes. La palme revient cependant au fabricant de solutions pour réparation et remplacement de vitrage VBSA, reparti de la cérémonie de remise des prix avec deux trophées, dont le principal : le Prix de l’Équipement de garage 2017.

L’Association des journalistes techniques et économiques (AJTE) a dernièrement réuni autour d’une table ronde plusieurs professionnels de la formation aux métiers de la réparation automobile et des représentants des fournisseurs d’équipements de garage. L’occasion de tirer un bilan du rapport complexe qu’entretiennent les mondes de l’enseignement et celui de l’équipement de garages à destination des professionnels, qui pourrait bien se voir décloisonné par l’explosion du digital.

 

1 2