Actia

Actualités Atelier Résultats financiers
La branche Automotive d’Actia vient de tirer le bilan de son exercice 2019 et c’est sur une progression de 10,9% de son chiffre d’affaires que la société spécialisée dans les équipements de garage et les outils de diagnostic a conclu l’année écoulée. Au cœur de cette progression, l’activité Aftermarket a connu, elle, une croissance de 22,9% au cours du 4e trimestre.
A la Une Emissions polluantes

NOx : quelles procédures à venir ?

(1 219 vues) - 11 février 2020 / 1 commentaire

Les oxydes d’azote -NO et NO2- sont des polluants très observés par les pouvoirs publics et les organismes de santé pour les risques qu’ils présentent même à de très faibles proportions dans l’air. Bien qu’ils soient très contrôlés lors de l’homologation, il est désormais question de le mesurer à chaque visite au même titre que les autres gaz d’échappement (projet de contrôle technique 2021). Quel est l’avenir des procédures ?
A quelques encablures du salon Equip Auto qui ouvrira ses portes le 15 octobre prochain à Paris Porte de Versailles, Actia a fait le point sur son actualité. Repositionnement, réorganisation, nouvelle offre pour l’aftermarket…, l’entreprise toulousaine s’active pour proposer une offre toujours plus innovante et pertinente, garante de sa pérennité.
La réglementation du contrôle de pollution des moteurs diesels évolue le 1er juillet prochain pour le contrôle technique. Fondée sur des valeurs plus strictes que celles précédemment utilisées, les refus par les centres pourraient renvoyer chez les réparateurs un grand nombre de véhicules. Avec à la clé une recherche de solutions atelier pour ramener les valeurs aux normes prescrites.
Acteur majeur de la conception et de la fabrication de matériels de contrôle technique, Actia a contribué aux phases de test des équipements dédié au renforcement de contrôle d’opacité et du contrôle 5 gaz. Pour l’Association des journalistes techniques et économiques (AJTE), l’équipementier est revenu dans le détail sur les trois phases d’évolution que va connaître le contrôle technique entre le 20 mai 2018 et le 1er janvier 2022.
Suite et fin du dossier consacré à l'atelier connecté. Concept né tout autant de la nécessité de communiquer avec le véhicule devenu lui aussi connecté, que d'automatiser certaines tâches pour gagner en productivité, la connectivité à l'atelier doit enfin et surtout viser en priorité la satisfaction client. Et sa fidélisation. Après celle de Bosch dans notre première partie, voilà les solutions de Texa, Brain Bee et Actia...
Le 1er septembre, une réunion a eu lieu au Ministère de l’Environnement, en présence des principaux acteurs et observateurs du contrôle technique en France, pour faire un bilan de la grande phase expérimentale de tests d’émissions polluantes qui a eu lieu entre 2016 et 2017. Et contre toute attente et toute logique, c’est vers le matériel de test le plus coûteux et le plus volumineux –le banc de charge à rouleaux ou banc de puissance– que la DGEC semble vouloir porter son choix pour réaliser les futurs contrôles d’émissions polluantes ! Une mesure qui, toutefois et en toute logique, devrait être repoussée à 2022…