ad-auto.fr

Tirant un bilan flatteur de l’année passée, l’Autodistribution se projette vers l’horizon 2018 en misant sur une offre pièce toujours plus large, une logistique encore plus fine, et des services accompagnant les professionnels vers plus d’activité.
Si l'ambition est le premier moteur de la réussite, alors le réseau AD a de grandes chances d'atteindre ses objectifs. Car le plan "Référence 2018" qui, comme son nom l'indique, veut faire du réseau la référence du métier en 4 ans, ne lésine pas. Ni sur les défis à relever, ni sur les moyens déployés pour y parvenir. Ils ont du sens et en cela, ils font au moins déjà référence parmi les multiples stratégies réseau, tant ils sont à la fois nécessaires et souvent inédits…
Drivista.com va probablement ouvrir lundi prochain —avec un retard technique sur la mi-mars initialement prévue— et y déployer, pour les réseaux de réparateurs traditionnels de Goupauto, l’innovante expérience de forfaits à tarifs nationaux uniques. Autodistribution ne suivra pas son exemple et n'invitera pas ses réseaux AD à adopter cette approche : le groupement est peu convaincu de son intérêt, voire de sa nécessité. Laquelle des deux écoles gagnera ?
En 2011 l’Autodistribution a progressé de 2,1% dans un marché pièces à -1%. Et le groupement entend bien maintenir cette dynamique en 2012, avec pour mot d’ordre central : «faire faire du business à ses clients», distributeurs comme réparateurs ! Les outils du progrès: une communication nationale et un internet "vertueux"...