AJTE

Le 27 mars dernier, l’Association des journalistes techniques et économiques (AJTE), en partenariat avec le salon Popai-MPV qui s’est tenu à Paris du 27 au 29 mars 2018, a organisé une conférence avec Eric Carabajal, ancien directeur de Popai France, qui fédère les professionnels du marketing au point de vente. L’occasion de faire le point sur les idées déployées dans le secteur du retail et dont l’après-vente auto pourrait s’inspirer davantage.

Le 27 septembre dernier, l’Association des journalistes techniques et économiques (AJTE) avait invité les principales organisations professionnelles de réparateurs et d’experts à venir discuter du présent et de l’avenir du “rôle économique” de l’expert en automobile. Un événement où les fédérations de carrossiers et d’experts non agréés ont pu évoquer les freins à la bonne entente entre les deux professions, qui gagneraient naturellement à s’entendre pour regagner une véritable indépendance vis-à-vis des mandants assureurs.

Passer d’un aspect punitif à un aspect peu contraignant sur le plan réglementaire : tel devrait être le destin de l’article de la Loi relative à la Transition énergétique obligeant les réparateurs à proposer, dès le 1er janvier 2017, des pièces de réemploi pour réparer les VP et les VUL hors garantie. Le texte, pour entrer effectivement en vigueur, attend désormais son arrêté d’application, en cours de rédaction mais qui pourrait bien n’être publié que dans les tous derniers jours de l’année 2016…

L’Association des journalistes techniques et économiques (AJTE) a dernièrement réuni autour d’une table ronde plusieurs professionnels de la formation aux métiers de la réparation automobile et des représentants des fournisseurs d’équipements de garage. L’occasion de tirer un bilan du rapport complexe qu’entretiennent les mondes de l’enseignement et celui de l’équipement de garages à destination des professionnels, qui pourrait bien se voir décloisonné par l’explosion du digital.

 

Invités par l’Association des Journalistes Techniques Européens (AJTE), deux professionnels sont venus donner leur vision du métier actuel, leurs problématiques et les solutions trouvées pour y remédier. Et pour venir affirmer une confiance assez étonnante dans leur avenir au regard du contexte économique pourtant bien morose !