atelier connecté

Une semaine après que son président, Volkmar Denner, a présenté les résultats financiers de Bosch pour l’année 2017, c’était au tour de Heiko Carrie, président de Bosch France Benelux de tirer le bilan de l’année écoulée pour l’activité de l’industriel allemand dans l’Hexagone. Et avec 5,2% de croissance, notre pays s’est avéré très performant, en particulier pour ce qui est de la branche des Solutions Mobilité.

C’est confirmé : Bosch sera bel et bien présent sur Equip Auto. Avec un stand avant tout dédié à ses solutions dédiées à l’atelier, annoncées fort nombreuses. Celles-ci seront, a priori, présentées sur un stand dédié, sous la forme d’un garage Bosch Car Service. L’occasion pour les pros d’y découvrir les nouveaux KTS et TTM, mais surtout les outils de calibration et d’ajustage des systèmes d’aide à la conduite… et un atelier connecté au point !

L’ambiance du stand Bosch sur Automechanika Francfort 2016 était à la connectivité. Du matériel de garage au véhicule, jusqu’à la réalité augmentée au service du mécanicien, l’équipementier allemand a présenté sa vision du futur plus ou moins proche de la réparation et dévoilé des solutions qui, d’ores et déjà, s’incarnent dans de nombreux appareils et outils.

 

Au nom des automobilistes, l’Automobile Club (ACA) et la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile)  viennent d’interpeller le parlement européen sur le contrôle des données issues de la prochaine voiture communicante. Et en passant, ils posent la question du libre entretien desdits véhicules connectés dans l’atelier de son choix. Bonne surprise en l’occurrence : les consommateurs sont les premiers à demander ce libre choix de l’atelier connecté. Et à 94%. Mais il voudront aussi que l’atelier choisi soit connecté…