Autodis Group

Après le retrait de son introduction en Bourse, Autodis Group (Autodistribution) n'aura pas mis longtemps à trouver une solution alternative ou, à tout le moins, à revenir aux bonnes vieilles méthodes. Le groupe vient de finir une “tournée” devant les investisseurs et les places financières pour lever 175 M€ en obligations...
L'introduction en Bourse d'Autodis Group devait être l'événement de l'année, sinon du siècle, pour le monde de la distribution de pièces. Son brusque retrait a donc fait l'effet d'une bombe fébrilement commentée par toute l'après-vente. Nous avons listé vos diverses interrogations et tenté de leur trouver une réponse ou à défaut, de les mettre en perspective. Sans exclure bien sûr les plus suspicieuses...
Tous ne seront pas surpris de voir Autodis Group renoncer sur le fil à son introduction en Bourse. Les paris sur son retrait allaient bon train depuis de long mois. Mais le possible coup de bluff est toutefois jugé très improbable par le monde de la finance qui note que le process est allé trop loin pour avoir été factice...
Il aura fallu attendre qu’Autodis Group (Autodistribution) prépare son introduction en Bourse pour que l’on dispose enfin d’un inédit classement des acteurs de la distribution indépendante de pièces en France et ce, en VP comme en VI. L’exercice, imposé à Autodis Group pour informer les marchés, est aussi inédit qu’osé. Et s’il ne fera probablement pas que des heureux, ce classement a le mérite d’exister enfin…
En publiant l'obligatoire «document de base» qu'exigent les autorités boursières, Autodis Group vient de franchir une étape décisive de son introduction en Bourse. 1ère partie du décryptage de cette mine d'informations passionnantes sur l'entreprise, son marché et ses ambitions : Autodis y démontre aux investisseurs qu'un a priori peu séduisant marché de la rechange peut néanmoins nourrir durablement la croissance à deux chiffres d'un champion du secteur...
Derrière les excellents chiffres 2017 d'Autodis Group (Autodistribution) −un CA en hausse de +23,1% et un EBITDA bondissant de 27,4% pour culminer à 118 millions d'euros−, c'est tout un changement d'époque qui s'exprime. Pour préparer son introduction en Bourse, le groupe réoriente drastiquement sa communication. Le discours devient du coup complexe, codé, parfois abscons ou même apparemment contradictoire. Mais entre certaines lignes, il se révèle particulièrement instructif...