Autodis Group

La rumeur d'une possible négociation de reprise d'Oscaro par Autodis est devenue tellement prégnante que les deux protagonistes ont dû se prononcer officiellement. Le démenti d'Autodis Group est aussi court et subtil que celui de Pierre-Noël luiggi, le patron d'Oscaro, est bruyant et vindicatif. Mais ils convergent en tout cas tous deux vers une conclusion commune : il n'y aurait rien entre Autodis et Oscaro que leurs habituelles et normales relations commerciales...
Reuters l'a révélé : Bain Capital prépare l'introduction en Bourse d'Autodis Group (Autodistribution). La recherche d'une banque pour accompagner le projet a commencé. Si Bain Capital arrive à ses fins, le groupe français deviendra le seul champion européen coté en Bourse. Et de fait, le seul capable de financer une croissance rapide puisque le seul financièrement armé pour rivaliser avec les deux ogres américains LKQ et GPC qui pour l'heure, raflent les meilleures  opportunités européennes sans aucune résistance...
A la Une LKQ et GPC rois de l'Europe (1ère partie)
LKQ Corporation et Genuine Parts Company sont les nouveaux rois de la distribution de pièces en Europe. Leurs tailles initiales, doublées des capacités d'investissement liées à leur présence en Bourse, leur permettent de faire la loi en dirigeant le mouvement de concentration qui bouleverse notre marché continental. Pour mieux les connaître et les comprendre, nous retraçons leurs moyens et leurs parcours dans une série de trois articles. Premier volet : l'ère nouvelle des  “prédateurs-distributaures”...
Vous avez aimé les concentrations successives ou concomitantes des acteurs nationaux, puis européens de la distribution de pièces ? Vous allez adorer celles qui restent immanquablement à venir. Car ces géants en formation ne sont encore que des nains par rapport à la taille des marchés auxquels ils s'attaquent. Et surtout par rapport à leurs concurrents constructeurs... et à leurs partenaires équipementiers.
Avec une augmentation de 23,3% de son CA par rapport à la même période l’an passé ou encore une marge d’EBITDA de 7,9%, les résultats financiers publiés par Autodis (Autodistribution) démontrent un bon dynamisme commercial et une intégration réussie des nouvelles acquisitions. Et pour la première fois, le communiqué du groupe affiche résolument ses presque 2 milliards de CA réalisés en 2016 en Europe, chiffre qui pourraient être dépassé en 2017...
A la Une Analyse
Vous aimeriez comprendre comment et pourquoi LKQ veut tellement conquérir l'Europe de la pièce ? Suivez-nous dans cette étude comparée des principaux chiffres régulièrement publiés par le géant américain. 1er volet de notre analyse : le “comment”, avec un état des lieux de l'insolente conquête européenne du distributeur et de la concentration galopante qu'il impose à tous ses concurrents...
Les mouvements continuent dans l’Europe de la pièce : au travers de sa filiale italienne Rhiag, le géant américain LKQ est en train de mettre la main sur les 113 M€ de CA de la filiale polonaise du groupement français Autodis Group (Autodistribution)...
Le rythme des concentrations dans la distribution ne faiblit pas. Doyen Auto, la filiale d’Autodis Group, vient de racheter ADB (AD Belgique) et son portefeuille de clients, au sein duquel on trouve le groupement indépendant belge ADBeldis. L'acquisition va permettre à Autodis Group de mieux orchestrer son développement en Belgique et au Luxembourg.