AXA

Malgré le contexte de nos relations compliquées avec Nobilas (voir «Nobilas nous menace…»), Axa a bien voulu répondre à nos nombreuses questions sur son accord avec  la plateforme de gestion de sinistres qui agite maintenant l’ensemble des acteurs de la réparation-collision. Les réponses de Philippe Cousin, son directeur des achats assurantiels et des prestataires extérieurs, sont particulièrement intéressantes. En l’occurrence, AXA ne rime pas avec langue de bois…

Nobilas nous menace de deux procès. Mieux qu’un long discours, il suffit de cliquer ici ou sur le document ci-dessous pour prendre connaissance de la longue mise en demeure que l’entreprise nous a adressée le 28 octobre dernier. Ce courrier fait suite à la publication de nos deux articles en date du 18 septembre dernier traitant du rapprochement d’AXA et de Nobilas. Mais si Nobilas veut vraiment attaquer tous ceux qui s’interrogent, ses avocats vont avoir un sacré boulot…

Le nouvel ensemble AXA/Nobilas vient de résilier les 1 900 réparateurs AXA et finalement, pas les carrossiers «Nobilas», montrant ainsi que les prochains contrats rejoindront les dures conditions de la plateforme. Et voir Nobilas, ses achats obligatoires en peinture, pièces et services prendre du poids ne plaît guère aux réseaux en général et en particulier, à ceux des groupements de distributeurs de pièces et de peinture…

1 5 6 7