Bain Capital

A la Une Cessions
PHE (Parts Holding Europe), serait sur le point d'être vendu. D'ici la fin du mois, affirme les Échos, l'un des deux fonds d'investissement finalistes -CVC ou Platinum Equity- devrait rafler la mise pour environ 1,4 milliard d'euros. Si c'est le cas, PHE ne sera toujours pas acheté par un concentrateur du secteur et le feuilleton de sa revente ultime continuera de plus belle...
Pièces Analyse
Et voilà PHE et Bain Capital maintenant soupçonnés d’avoir déguisé un plan social chez Oscaro où 3/4 de 120 départs auraient été “pseudo-volontaires” et 1/4 aurait été viré “pour fautes”. L'article de notre confrère Infodujour croit pouvoir étayer cette thèse. Mais c’est aussi ignorer le contexte propre à Oscaro et les réalités plus générales du marché de l’emploi digital…
Dans l'air depuis de longs mois, le projet de reprise d'Osram par les deux fonds de capital-investissement Bain Capital et Carlyle devient probable : l'équipementier vient de donner son accord à la proposition d'OPA des deux investisseurs. Osram pourrait bien avoir changé de main à la rentrée...
A Malte, le Congrès du réseau AD s'est conclu sur un indiscutable succès. Celui du nombre bien sûr, puisqu'il réunissait l'inédit total de 3 500 congressistes. Mais surtout, celui d'une alchimie unique conciliant respect de l'identité du réparateur-chef d'entreprise avec son consentement à un plan de marche exigeant une nécessaire homogénéité de marque...
Après le choc de la montée-surprise d'Autodis Group au capital d'Oscaro, reste maintenant à démêler le vrai du “cosmétique” et le logique du spectaculaire. Car non seulement les versions des deux protagonistes s'entrechoquent, mais les dessous du dossier sont aussi complexes que les enjeux qui dépassent les seuls intérêts des deux distributeurs...
Tous ne seront pas surpris de voir Autodis Group renoncer sur le fil à son introduction en Bourse. Les paris sur son retrait allaient bon train depuis de long mois. Mais le possible coup de bluff est toutefois jugé très improbable par le monde de la finance qui note que le process est allé trop loin pour avoir été factice...
Reuters l'a révélé : Bain Capital prépare l'introduction en Bourse d'Autodis Group (Autodistribution). La recherche d'une banque pour accompagner le projet a commencé. Si Bain Capital arrive à ses fins, le groupe français deviendra le seul champion européen coté en Bourse. Et de fait, le seul capable de financer une croissance rapide puisque le seul financièrement armé pour rivaliser avec les deux ogres américains LKQ et GPC qui pour l'heure, raflent les meilleures  opportunités européennes sans aucune résistance...
Commenter sans sortir des clous d'une communication ultra-balisée, tout en rassurant un marché et des collaborateurs toujours inquiets de voir une entreprise changer de mains, surtout pour celles d'un fonds d'investissement : c'est l'exercice imposé que vient de réussir Stéphane Antiglio, le patron de l'Autodistribution. Il a expliqué vendredi à la presse que finalement, le rachat du 1er groupement indépendant de distribution par l'un des fonds américains d'investissement les plus puissants, n'est somme toute qu'un «non-événement»...
Les actionnaires d’Autodistribution que sont TowerBrook Capital Partners et Investcorp ont entamé des négociations exclusives avec le fonds d’investissement américain Bain Capital afin de procéder à une vente du groupe de distribution indépendante de pièces détachées. Le serpent de mer est enfin sorti de l’eau…