BCA Expertise

Carrosserie Organisations professionnelles
A l’occasion du Salon des Professionnels de la Carrosserie organisé par le CNPA à Bordeaux les 29 et 30 octobre, le Métier Carrossier de l’organisation professionnel a tenu une conférence pour faire le point sur ses actions et cibler en particulier deux thématiques : le poids toujours plus important des assureurs et le libre choix de l’expert, sujet sur lequel Karim Megrous, président du SEAI, et Jean-Pierre Chevrot, ex-conciliateur national du BCA et formateur à l’INSERR, sont intervenus.
Carrières Organisations professionnelles
L'assemblée générale ordinaire de la Confédération Française des Experts en Automobile (CFEA) a organisé ses élections. C’est François Mondello qui en assure maintenant la présidence.
La récente interview d’un responsable de la CFEA auprès du journal Le Parisien a fait réagir plusieurs de nos lecteurs, observateurs attentifs et acteurs du secteur de la réparation-collision. Qui reprochent à l’establishment de la profession d’expert de saisir l’opportunité des procès en cours pour s’arroger l’exclusivité de l’accès au Service d’immatriculation des véhicules (SIV) dans le cadre des procédures VE et imposer un concentrateur unique.
Le combat pour le libre choix de l’expert par l’automobiliste, que le CNPA entend porter, ne semble pas du goût de la Confédération française des experts en automobile (CFEA). Celle-ci a brusquement nié à l’organisation professionnelle de réparateurs la vocation à se saisir de ce dossier.
Suite à la récente demande de la CFEA (Confédération française des experts en automobile) de voir reconnu par l’État le “code de déontologie des experts” adopté par ses membres en avril dernier, le SEAI (Syndicat des experts en automobile indépendants) dénonce le manque de légitimité du texte, qui n’a pas été souscrit par l’ensemble de la profession d’expert et qui ne saurait se substituer aux dispositions qui encadrent déjà la profession tel qu’elles apparaissent dans le Code de la route.  
Les assureurs ne veulent pas du libre choix du réparateur, on le sait. L'arme espérée létale qu'ils déploient contre lui, c'est le “rôle économique de l'expert”, cette notion floue que les donneurs d'ordre veulent maintenant étendre jusqu'à étouffer chez les carrossiers tout espoir né de cette loi. Les fédérations de réparateurs l'ont compris : l'expert est en l'occurrence plus victime de sa situation de dépendance que...
Cette fois, c'est Pacifica qui est à l'honneur en refusant de rembourser un carrossier au motif... que la cliente automobiliste a choisi un autre expert que celui désigné par l'assureur, en l’occurrence un émissaire de BCA Expertise ! Une preuve de plus que l'indépendance de l'expert comme du réparateur —et leur libre choix comme leur libre arbitre— sont pour le moins remis en question ?
En février dernier, nous vous présentions un document de la Matmut/AMF qui enjoignait les experts de "son" réseau à comparer les carrossiers selon le "coût global" de leur devis en fonction du secteur géographique sur lequel ils se trouvent. Et BCA Expertise semble s’être approprié l’idée de manière zélée, comme le révèle un courrier bien senti que lui adresse la FFC Réparateurs, en réponse à plusieurs remontées terrain de la part de ses adhérents du Roussillon…