Bosch Rodez

Même si on déteste le Diesel, l'intérêt général veut pourtant que l'on cesse de le condamner trop vite. Car même si on l'interdisait, il resterait là pour de longues années, inertie du parc roulant oblige. Le tuer serait d'autant plus injuste qu'il est devenu, même si c'est aujourd'hui inaudible, un moteur réellement vertueux écologiquement. Il faut donc se battre sur deux fronts : entretenir au mieux les vieux moteurs polluants et laisser sa chance à leur nouvelle génération. Explications...