carrossiers

Si le principe est bien connu dans les réseaux de réparation issus de groupements de distribution et/ou d’équipementiers, l’obligation d’approvisionnement incluse aux conventions commerciales signées entre carrossiers et assureurs ou plateformes de gestion de sinistres est dans le viseur de la FFC. L’organisation professionnelle appelle ainsi ses adhérents à ne pas y céder à tout prix et de manière automatique…

Le 27 septembre dernier, l’Association des journalistes techniques et économiques (AJTE) avait invité les principales organisations professionnelles de réparateurs et d’experts à venir discuter du présent et de l’avenir du “rôle économique” de l’expert en automobile. Un événement où les fédérations de carrossiers et d’experts non agréés ont pu évoquer les freins à la bonne entente entre les deux professions, qui gagneraient naturellement à s’entendre pour regagner une véritable indépendance vis-à-vis des mandants assureurs.

PPG Industries France vient de dévoiler le nouveau visage de son centre de formation, situé au siège, à Gennevilliers (92). Un investissement de plusieurs centaines de milliers d’euros, matérialisé notamment par les cabines et le laboratoire Weinmann conçus spécialement pour le site. De quoi revoir à la hausse ses objectifs de formation continue des peintres et d’envisager l’année 2018 avec des objectifs ambitieux.

On aurait pu croire que le mécanisme de la cession de créance raviverait surtout l’antagonisme entre assureurs et réparateurs… mais pas entre les organisations professionnelles de réparateurs elles-mêmes ! Ces vacances d’été ont ainsi été l’occasion d’une passe d’armes entre la FFC Réparateurs et le CNPA au sujet de la paternité dudit mécanisme et de sa version simplifiée. La preuve…

Sur un marché où les tarifs de la peinture et des pièces ont encore augmenté au premier trimestre 2017 par rapport au T1 2016, les carrossiers indépendants sont la seule population à se montrer stables, tant en termes d’entrées-atelier que de chiffre d’affaires, parmi les trois interrogées par le Baromètre FFC. Ils sont d’ailleurs plus nombreux que leurs confrères RA1 ou RA2 à déclarer une activité en hausse, tant assurance qu’hors assurance.

Après plusieurs années de sollicitations de la part des dirigeants de Five Star, Renault vient enfin d’accepter de devenir partenaire du GIE de carrossiers. Une bonne nouvelle pour le réseau aux cinq étoiles, qui vont ainsi pouvoir bénéficier de meilleures conditions pour la fourniture de pièces captives et pour le partage de solutions techniques propres au constructeur au losange.

Afin de développer la location de véhicules comme véritable levier de rentabilité pour ses adhérents carrossiers, le GIE Five Star a noué, en 2016, un partenariat avec ADA pour la mise en place de relais Point Loc. Au bout d’un an d’exploitation, le réseau de réparation-collision en tire un bon bilan, d’après 85% de son réseau.

1 2 3 5