Classe V

Portée par de très bons résultats en Europe et dans le Monde, en particulier sur ses ventes de Classe V, de Vito et de Citan, la division Vans de Mercedes-Benz a également connu un rebond de ses volumes en France en 2016, surtout sur les deux derniers modèles cités. Mais côté services et après-vente, l’entité dirigée par Harry Salamon a également su performer, le nombre de ses contrats de service ayant quasiment doublé… en seulement un an !
Le concessionnaire Vereenooghe NV de Roulers en Belgique vient de recevoir la certification Van ProCenter de Mercedes-Benz. C’est la 100e unité du genre. En France, le réseau va atteindre la dizaine de sites certifiés pour un potentiel 9 fois supérieur...
L’information publiée par nos confrères d’Autoactu.com a de quoi faire frémir l’après-vente, indépendante comme constructeur : la division Vans de Mercedes-Benz envisage d’inclure l’entretien... dans le prix de vente du véhicule ! Certes, l’initiative est cantonnée à la section VUL du constructeur allemand, mais l’idée vient de la filiale française. Et le Classe V concerné, un véhicule vendu aussi à particuliers... Vers une épidémie qui rendrait de nouveau captif l’entretien constructeur ?
En vertu de la réorganisation récente du groupe Mercedes-Benz en 3 directions générales, destinée à rapprocher la marque de ses clients, les Vans de la marque à l’étoile ont désormais droit à une division rien que pour eux. C’est Harry Salamon, ancien directeur général services de la marque, qui a été nommé à sa tête pour la France. Et l’homme entend bien miser sur l’après-vente comme levier de business.