CNPA

Éviter qu’à court terme, près de 50% des réparateurs indépendants ne soient disqualifiés pour cause de calculateurs à maintenir, c’était l’objectif du CNPA. Il vient d’annoncer l’avoir atteint pour 85% du parc roulant. Et il maintient son effort pour en couvrir 100%, pour les calculateurs passés et surtout à venir. Le tout, assorti d’un module de formation dédié que les organismes de formation sont prêts à déployer…

Et voilà donc les tant attendus résultats officiels du contrôle technique de l’année 2018. Une année folle où la dimension politique de l’état du parc roulant a éclipsé le rôle strictement sécuritaire et environnemental de la législation. Les contre-visites ne se sont certes pas vraiment emballées. Mais cette modération, déjà difficile à interpréter, exclut surtout l’éventuel effet du contrôle anti-pollution renforcé toujours politiquement suspendu à l’assagissement des gilets jaunes…

Le CNPA s’est engagé dans le Grand Débat en organisant, par le biais de ses délégations régionales, plus de 50 réunions afin de de récolter des propositions qui portent sur une mobilité plus accessible, plus sûre et plus respectueuse de l’environnement. Ces propositions ont fait l’objet de la publication d’un opuscule d’une trentaine de pages.

Suite à l’arrêt du 2 février 2017 de la Cour de cassation reconnaissant à l’expert en automobile la légitimité d’évaluer le coût de la réparation automobile, y compris le tarif horaire, en fonction de la concurrence locale, le CNPA s’est démené pour alerter les pouvoirs publics sur les conséquences de cet arrêt. Las, c’est devant la Commission européenne qu’il a poursuivi son recours et la plainte a été enregistrée en février 2019.

Le CNPA vient de déposer un référé suspension auprès du Conseil d’Etat à l’encontre de l’arrêté d’application du décret PIEC de 2016. Paru le 1er octobre dernier, l’arrêté est entré en vigueur le 1er avril 2019 mais le CNPA le jugeant insuffisamment opérationnel et par trop contraignant, l’organisation professionnelle a préféré agir avant la date fatidique…

Le 19 mars 2019 était organisée l’assemblée générale constitutive de l’OPCO Mobilités, issue de la volonté des parties prenantes d’articuler les missions dévolues aux Opérateurs de Compétences (OPCO) autour d’un outil paritaire commun. L’OPCO Mobilités permet la convergence de l’ensemble des acteurs vers une mobilité multimodale, durable, sûre et connectée.

Le CNPA, qui a souhaité mettre l’année 2019 sous le signe de l’artisanat, lance une campagne nationale sur le thème de l’entretien éco-responsable. Objectif : apporter auprès des agents et des réparateurs indépendants un argumentaire pour sensibiliser leurs clients automobilistes aux bienfaits d’un entretien régulier de leur véhicule. Et replacer ainsi les pros au centre d’une politique de gestion des parcs où l’après-vente est trop souvent oubliée…

1 2 3 24