CNPA

Plus animée, la seconde table ronde du congrès de l’ANEA, dédiée à la charte de bonnes pratiques experts/réparateurs, a permis de constater la volonté de faire progresser les relations humaines et professionnelles entre les deux parties concernées, mais aussi de soulever quelques points de désaccord non encore résolus. Qui devraient l’être bientôt ?

Deux ans après le lancement de Global PRE, système de gestion et de référencement de la pièce de réemploi initié par le CNPA, la solution Global Crossing a enfin été lancée ce 19 mars. Grâce à cette véritable place de marché, chaque réparateur abonné pourra connaître la disponibilité de la pièce de réemploi qu’il recherche, en fonction de sa référence constructeur, et être mis en relation avec les centres VHU qui l’ont au stock. Et point question de tarifs fixes : acheteurs et vendeurs restent libres de négocier le prix de la pièce.

Coup sur coup et avant le « top-départ » officiel, les deux candidats à la prochaine présidence du CNPA se sont déclarés : il s’agit de Francis Bartholomé (actuel vice-président national en lien avec les organismes chargés des intérêts de la Profession) et de Francis Davoust (actuel vice-président national délégué et vice-président national aux Métiers).

Le libre choix du réparateur par l’automobiliste a enfin obtenu, le 29 janvier, sa légitimité législative. Si cette bataille de 5 ans est gagnée, la guerre continue : l’arrêté qui doit en définir l’information de l’assuré, notamment au moment crucial du sinistre, reste à écrire ; et la bataille de la communication, inévitable car déterminante, n’a pas encore commencé…

1 18 19 20 21