Contrôle technique

La réglementation du contrôle de pollution des moteurs diesels évolue le 1er juillet prochain pour le contrôle technique. Fondée sur des valeurs plus strictes que celles précédemment utilisées, les refus par les centres pourraient renvoyer chez les réparateurs un grand nombre de véhicules. Avec à la clé une recherche de solutions atelier pour ramener les valeurs aux normes prescrites.

Le moratoire de six mois institué sur le renforcement des mesures d’opacité au contrôle technique arrive à son terme au 1er juillet. Alors Autodistribution Aquitaine et le CFA Institut des Métiers de Bordeaux ont organisé une soirée “réparation des circuits polluants du parc automobile” le 5 mars dernier, afin de préparer les réparateurs du secteur aux travaux préparatoires ou correctifs qu’ils devront effectuer dans le cadre du pré-contrôle ou en cas de contre-visite.

L’annonce par Edouard Philippe du report de six mois de la prochaine mise à jour du contrôle technique n’a pas tardé à faire réagir. Tandis que le CNPA ne décolère pas du report du CT sans concertation avec la filière concernée, l’Association Eco-Entretien compte bien mettre ce temps à profit pour mobiliser un maximum de professionnels et sensibiliser le plus de gens autour des bienfaits écologiques et économiques de l’éco-entretien…

 

Le Premier ministre Édouard Philippe vient d’annoncer diverses «mesures d’apaisement» après les violents heurts qui ont ponctué la manifestation nationale des gilets jaunes samedi dernier. Et c’est l’automobile -et son après-vente- qui prennent : parmi ces mesures, le report de six mois du contrôle technique renforcé, censé entrer en vigueur au 1er janvier prochain, est acté. Avec cette décision, 1 million d’entrées-atelier viennent de s’évaporer pour des entreprises qui en ont pourtant grandement besoin…

1 2 3 10