Coronavirus

A la Une Observatoire de sortie de crise AM Today
Avec une seconde semaine à +3 % après une première à +6 %, l'activité pièces et main d’œuvre des ateliers MRA en décembre est raisonnablement soutenue. Mais après un mois de novembre victime du reconfinement, les chiffres sont insuffisants pour que ce dernier mois de l'année améliore encore le rattrapage de l'activité de l'année...
A la Une Observatoire de sortie de crise AM Today
La bonne nouvelle ? L'activité des ateliers a rebondi de +6,5 % durant la première semaine de décembre, profitant d'un déconfinement progressif après un reconfinement plus light et moins violent que le premier. La moins bonne ? Exit les derniers espoirs de rattrapage d'une année folle...
A la Une Observatoire de sortie de crise AM Today
Comme l'Observatoire de Sortie de Crise AM Today/EBP MéCA le prédisait, ce mois de novembre reconfiné a quand même limité les dégâts dans les ateliers. Le CA pièces et main d’œuvre des  MRA finit une dernière semaine à -2 % pour un recul mensuel de “seulement” -15 %. l'année 2020 s'achemine donc, selon les canaux de l'après-vente, entre -15% et -5%. A décembre de continuer à nous livrer des températures vraiment hivernales pour un dernier effort en faveur de l'activité...
A la Une Coronavirus
La Fédération Nationale de l’Automobile (FNA) a réalisé une étude auprès de 1 400 entreprises du secteur des services de l’automobile pour connaître l’impact de ce second reconfinement. Et si la vente de véhicule est une activité en grande difficulté, l’entretien-réparation connaît lui aussi une baisse significative. Pour la FNA, il y a désormais urgence à rouvrir...
A la Une Observatoire de sortie de crise AM Today
En voilà une bonne surprise : alors que les deux premières semaines de reconfinement avaient enregistré une chute des chiffres d'affaires atelier (pièces + main d’œuvre) de -30 %, la troisième vient d'offrir un bienvenu... +15 % ! L'Observatoire de sortie de Crise AM Today/EBP MéCA confirme donc un second confinement bien moins violent que le premier...
A la Une Carrosserie
Que choisir part du principe logique qu'il existe une corrélation entre baisse du nombre d'accidents et résultat des assureurs. L'association estime l'économie à 2,2 milliards d'euros pour une baisse moyenne du nombre de sinistres de -14  en 9 mois. Elle demande un remboursement aux assurés, d'autant qu'elle prédit une nouvelle baisse de -30 % pour ce novembre de reconfinement...
A la Une Observatoire de sortie de crise AM Today
Si l'Observatoire AM Today a raison de penser que la seconde semaine de reconfinement doit indiquer le recul maximum du marché, alors ce mois de novembre devrait afficher -30 %. Pas folichon, certes. Mais allez : la chute s'arrête donc à moins de la moitié “seulement” du terrible -70 % du premier confinement...
Tribunes libres Xavier Horent, délégué général du CNPA
Après Claude Cham, président de la Fiev, au tour de Xavier Horent, délégué général du CNPA, de prendre la plume sur les réseaux sociaux pour vilipender la décision plus politique que logique de taxer au poids les véhicules automobiles. Derrière son inquiétude de voir les réseaux constructeurs un peu plus privés de ventes VN et VO par cette nouvelle stigmatisation de l'automobile, celle de voir les usines fermer...
A la Une Reconfinement
Autodistribution vient d'annoncer la mise à la disposition de l'ensemble de ses clients réparateurs d'un dispositif d'information et d'accompagnement des entreprises. Baptisé « Assistance 360 », il leur permet de poser toutes les questions qu'ils souhaitent à une hotline administrée par son partenaire Imatech et de disposer d'une synthèse constamment mise à jour des éléments juridiques et sociaux permettant de faire face à la crise sanitaire...
A la Une Observatoire de sortie de crise AM Today
Les premières semaines de confinement se succèdent sans se ressembler. Celle de mars dernier dévissait de 47 % quand cette première semaine de novembre ne baisse “que” de 15 %. L'Observatoire AM Today/EBP Méca se garde bien de tout optimisme. S'il rappelle que les conditions de ce reconfinement ne sont pas les mêmes et que les Français sont mieux habitués à vivre avec le virus, il souligne qu'il faut attendre que les “stocks de facturation” de fin octobre soient tous éclusés pour savoir à quel niveau l'après-vente se stabilisera...