Deepcool

Nos récents articles sur les fluides frigorigènes Duracool et Deepcool, non homologués par les constructeurs dans le cadre de la recharge clim, ont suscité des interrogations de nos lecteurs, en particulier sur le moyen d’identifier la “pollution” d’une boucle de clim au R134a ou au R1234yf par l’un de ces deux produits. Pas si simple, pour les fabricants de stations de charge et les distributeurs spécialisés…
SNDC, tire à nouveau la sonnette d’alarme quant à la non homologation par les constructeurs des fluides frigorigènes Duracool (et Deepcool), ainsi que sur les contraintes techniques et écologiques qu'ils contournent, contraintes qui pèsent sur leur récupération suite à la purge de la boucle d’air conditionné. Une polémique relancée par la volonté de Rapid Pare-Brise de proposer une prestation clim sur fond de Duracool ?
Les Deepcool et Duracool, ces fluides de substitution aux R134a et au nouveau HFO-1234yf, se développent, portés notamment par leur prix et l'absence de législation contraignante les concernant. Mais ces produits à base d'hydrocarbures sont dénoncés comme dangereux par des constructeurs et des fabricants de climatisations auto aux Etats-Unis...
Pendant que l’on fait un –mauvais– procès au 1234yf (voir «fausse alerte au gaz mortel»), on occulte la carrière plus insidieuse et bien plus dangereuse d’un «fluide frigorigène de substitution» : le Deepcool (ou Duracool). Celui-là semble vraiment inflammable et explosif, mais cette fois sans presque personne pour s'en inquiéter...