Doyen

C'est le patron d'Oscaro lui-même qui l'a confié hier à notre confrère économique Les Échos tout en officialisant l'information sur son propre site : un mystérieux «partenaire industriel» a pris 5% du capital de Oscaro Holding contre un apport de 30 millions d'euros. Une opportune communication alors que les réseaux sociaux relaient depuis 48 heures une «fake news», dénonce Oscaro, qui claironne son dépôt de bilan imminent. Et bien sûr, le nom d'Autodis Group en profite pour réapparaître...
C’est un concept résolument novateur que Franck Millet, ancien directeur général de Doyen, entend proposer aux réparateurs. Avec Newdis et sa marque Otop, il a pris le meilleur des deux mondes de la distribution, physique et digital, pour ouvrir une troisième voie faite de prix web sans se départir du service…
Reuters l'a révélé : Bain Capital prépare l'introduction en Bourse d'Autodis Group (Autodistribution). La recherche d'une banque pour accompagner le projet a commencé. Si Bain Capital arrive à ses fins, le groupe français deviendra le seul champion européen coté en Bourse. Et de fait, le seul capable de financer une croissance rapide puisque le seul financièrement armé pour rivaliser avec les deux ogres américains LKQ et GPC qui pour l'heure, raflent les meilleures  opportunités européennes sans aucune résistance...