Emmanuel Barbe

1 800 emplois et toute une filière professionnelle menacés. Telle est la conséquence prévisible du décret annoncé ce dimanche par le délégué interministériel à la Sécurité routière, Emmanuel Barbe, qui vise à limiter à 70% le niveau de transmission de lumière visible sur les vitres avant des automobiles, soit… l’indice du vitrage d’origine à leur sortie d’usine ! Derrière des visées prétendument sécuritaires, c’est toute une filière professionnelle que l’Etat risque de condamner, filière dont le gros des films posés laisse pourtant le conducteur largement visible, y compris des forces de l’ordre.
Alors que le procès des experts impliqués dans l’escroquerie des 5 000 VGE transformés illégalement en VO se tenait hier au Tribunal correctionnel d’Evry, l’Etat a pris les précautions de sécurité routière qui s’imposaient en écrivant aux propriétaires des véhicules suspects pour leur demander de ne plus circuler avec… jusqu’à une prochaine expertise, sérieuse, cette fois-ci.