Emmanuel Macron

Le vent de libéralisation des pièces de carrosserie, récemment soufflé par le gouvernement français, a certes fait son effet. Mais à bien y réfléchir, les constructeurs n'ont sûrement pas dit leur dernier mot. Quant aux promesses faites, elles ne proposent pour l'heure que de concurrencer des familles de pièces qui, en fait, le sont déjà ou ne peuvent guère l'être. Ces promesses n'engagent-elles que ceux qui y croient ?
Hélas oui : comme nous le craignions dans notre précédent article sur le sujet du VO et comme en septembre 2015 à propos des réparateurs, la DGCCRF a encore privilégié le “buzz” au détriment d'une mise en perspective neutre et d'un devoir d'explication serein. Cela aurait pourtant pu éviter, depuis deux jours, que toute la presse française ne titre sans discernement et injustement que 47,11% des vendeurs VO sont coupables de vilains comportements ! Mais encore une fois, le mal est fait. Le CNPA a dénoncé l'effet néfaste, la FNAA aussi qui a publié l'intégralité de l'enquête. Outrée par la récidive, la FNAA demande même que le ministre de l’Économie interdise définitivement à la DGCCRF de jouer ainsi régulièrement au pompier pyromane avec les pros de l'auto...
Passé totalement inaperçu dans le Landerneau professionnel trop concentré sur les débats autour de la loi “Macron”, l’amendement n°798 du projet de loi “Royal” sur la Transition énergétique risque pourtant de faire mal aux réparateurs. Car celui-ci, adopté par l’Assemblée Nationale, dispose que les professionnels de l’entretien et de la réparation devront soumettre obligatoirement à leurs clients l’opportunité d’user de pièces de réemploi… sous peine de sanctions pécuniaires !
Suite à l’annonce de l’interruption des fonds du Comité professionnel des distribution de carburants (CPDC) le 15 octobre, la FNAA a reçu le soutien de l’Association des maires ruraux de France (AMRF) pour interpeller jusqu’à Manuel Valls et François Hollande. Même si rien n’a encore filtré des réponses données, ou non, par les destinataires de la lettre ouverte, celle-ci a déjà reçu un fort écho dans les media nationaux…