Enquête sectorielle sur l’après-vente

La FNAA serait globalement satisfaite des conclusions de l’ADLC si elle ne relevait deux points qui l’inquiètent : la libéralisation des pièces de carrosserie risque de faire baisser les prix et les marges, alors que le taux de main d’œuvre restent abusivement bas en carrosserie et réputés trop chers en mécanique par l’avis de l’ADLC

La Fédération des syndicats de la distribution automobile (FEDA) n’a pas attendu pour réagir aux conclusions de l’Autorité de la concurrence. Quelques heures après la publication de l’avis, l’organisation professionnelle en appelait déjà aux Pouvoirs publics pour appliquer rapidement les recommandations de l’ADLC.

 

1 2 3 4