Etude

L’étude “Connected Car” de Kantar TNS s’est intéressée aux comportements de plus de 8 500 possesseurs de véhicules connectés à travers l’Europe, l’Amérique du Nord et la Chine. Il ressort que si 74% des Français utilisent les fonctionnalités connectées de leurs véhicules, 58% n’envisagent pas ou ne savent pas s’ils renouvelleraient leur choix de véhicule connecté. Mais plus de la moitié sont prêts à payer pour des services qui correspondent à leurs attentes. La Chine reste le pays le plus ouvert aux innovations.

Le cabinet de consulting PricewaterhouseCoopers a dévoilé lundi une étude selon laquelle le boum de l’autopartage va directement impacter le parc roulant européen. Celui-ci, estimé à 280 millions d’unités, pourrait dégringoler à 200 petits millions d’ici 2030. Et les véhicules les plus roulants pourraient bien être les plus récents, donc les plus proches des constructeurs…

Il est aussi inédit que passionnant, ce premier baromètre de l’accueil téléphonique initié par le site Allogarage. Où il apparaît que les plus performants au téléphone ne sont pas ceux que l’on pourrait croire les plus rompus et les mieux formés à cet outil. Un outil qui, malgré la sur-communication des devis et rendez-vous en ligne, truste encore 98% des primo-contacts entre consommateurs et réparateurs…

Cette toute nouvelle enquête d’ICDP constate que la commande en ligne domine chez les réparateurs agréés et arrive seconde chez les MRA (respectivement 60% et 42%). et dans les deux cas, derrière le bon vieux téléphone (27% chez les RA et 52% chez les indépendants). Mais surtout, elle montre définitivement que très peu de réparateurs vont encore physiquement chez leurs distributeurs !

Quelle relation les réparateurs français ont-ils avec Internet ? Combien sont-ils à acheter leurs pièces et pneus en ligne ? Auprès de quels sites ? Combien d’entre eux montent les pièces apportées par les consommateurs ? Internet a-t-il déstabilisé la distribution traditionnelle des pièces, indépendante comme constructeur ? Les réponses apportées par la partie française de cette nouvelle étude européenne d’ICDP(*) sont passionnantes…