Expertise

Carrosserie Coronavirus
A la suite d'un communiqué de la Confédération française des experts en automobile (CFEA) le 21 avril dernier, recommandant un nettoyage et une désinfection par le réparateur des véhicules à expertiser, la question de la facturation de la prestation se pose et les remontées terrain poussent à croire que les carrossiers ne se prêteront pas à la tâche gracieusement, compte tenu du temps et de la main d'œuvre qu'implique celle-ci, surtout lorsqu'elle doit être répétée plusieurs fois sur un même véhicule.
A la Une Coronavirus & déconfinement
La FNA n'a guère goûté les dernières recommandations sanitaires exigées par la Confédération française des experts en automobile (CFEA). Ni dans la forme jugée condescendante qui fait du carrossier un agent pathogène, ni sur le fond considéré comme exorbitant, inutile, dangereux pour le “contradictoire” et coûteux sans savoir qui paierait...
Carrosserie Expertise
Le stade 3 de l'épidémie de coronavirus Covid-19 et le confinement qui en découle génèrent des situations qui complexifient encore la décision d'ouvrir ou non son atelier. A l'image de la réparation-collision qui, en l'absence d'experts en automobile sur le terrain, invités à expertiser à distance par la CFEA, voit nombre de carrossiers bloqués dans les travaux des véhicules en cours et rend le suivi VE plus compliqué pour les carrossiers comme pour les assureurs... qui pourraient envisager d'autres solutions, à terme.
Carrosserie Réparation-collision
De mutuelle privilégiant la proximité avec l’assuré et le dialogue entre ses prestataires, la MAIF semble devenue, depuis son aventure avortée au sein de SFEREN, particulièrement directive avec “son” réseau d’experts… Et nombre d’entre eux seraient sur la sellette faute, d’ici 2022, d’avoir rejoint l’un des grands réseaux d’expertise automobile ou d’avoir tout simplement vendu leurs missions… voire leur cabinet tout entier !
Dévorés en priorité par nos “Hannibal lecteurs”, voilà les 20 articles les plus lus de l'année 2017 sur apres-vente-auto.com. Tous traitent logiquement des événements qui ont marqué l'après-vente l'an dernier : les rachats multiples sur fond de concentration de la distribution européenne, le Diesel devenu victime expiatoire du scandale VW, les nouveaux appétits des constructeurs pour la pièce équipementière, les tensions entre pièces physiques et pièces en ligne, l'interminable affaire des VGE vendus frauduleusement comme VO et bien sûr, quelques thèmes emblématiques de l'affrontement carrossiers/assureurs. Bon retour vers les infos majeures de 2017 et bonne année 2018 à tous !
A l’occasion de deux jugements rendus le 7 septembre dernier suite à des procédures de recours direct envers MMA et la MAIF, le Tribunal d’instance de Pertuis, dans le Vaucluse (84), a reconnu à chaque fois à l’assuré non responsable son droit au “libre choix de l’expert” ainsi qu’au caractère non contradictoire de la première expertise dans la gestion d’un sinistre. Deux éléments qui apportent de l’eau au moulin des partisans de la rupture du lien expert-assureur au profit du seul automobiliste.