Fabien GUIMARD

Qu’il s’agisse de formations techniques ou commerciales, à distance ou en présentiel, l’Institut AD est plus que jamais instrumental dans la montée en compétences des collaborateurs du réseau de réparation-phare d’Autodistribution. Nous sommes allés découvrir les lieux et leur fonctionnement… en attendant l’ouverture d’un deuxième site en Ile-de-France d’ici la fin de l’année 2019.

Du 25 au 29 mars, les distributeurs Autodistribution se sont succédé à l’Institut AD de Chaponnay, dans le Rhône (69), pour découvrir l’offre de bancs de calibrage des ADAS proposée par le groupement. Les solutions Bosch et Texa leur ont été présentées avec force démonstrations, condition sine qua non pour une bonne diffusion auprès des réparateurs de ces appareils indispensables à la maintenance de demain… et d’aujourd’hui !

Le fort développement des offres locatives LOA et LLD, où l’entretien est packagé dans le financement du véhicule, peut laisser craindre un assèchement du flux de véhicules récents dans les ateliers d’entretien-réparation multimarque. Mais face aux « verrous » mis en place par les constructeurs pour l’entretien-réparation de ces véhicules, la résistance des indépendants s’organise progressivement…

A Malte, le Congrès du réseau AD s’est conclu sur un indiscutable succès. Celui du nombre bien sûr, puisqu’il réunissait l’inédit total de 3 500 congressistes. Mais surtout, celui d’une alchimie unique conciliant respect de l’identité du réparateur-chef d’entreprise avec son consentement à un plan de marche exigeant une nécessaire homogénéité de marque…

La plénière consacrée à l’activité mécanique des réseaux a levé le voile sur les grands chantiers des 4 années à venir. Nouvelles prestations à l’atelier pour légitimer l’excellence technique des adhérents, nouveau DMS, nouveaux services… Dans la continuité de Référence 2018, Préférence 2022 ouvre de nouveaux business aux adhérents, notamment une clientèle professionnelle devenue stratégique.