Fabrice Godefroy

Mutualisation : tel était le maître-mot du groupement Alternative Autoparts sur le salon Equip Auto 2019. Derrière celui-ci se dégage l’ambition de mettre au service de l’ensemble des adhérents distributeurs, Relais Technique et réparateurs Technicar Services, les compétences de chacun en matière de gestion des stocks et des gammes, d’offre peinture avec le partenaire Centaure, d’offres complémentaires et de compétences techniques.
Avec l'arrivée de la plateforme Nord Distribution (Ronchin-59), le groupement Alternative Autoparts porte à 10 le nombre de relais logistiques régionaux mis à la disposition de ses 109 adhérents distributeurs. Nord Distribution y gagne les marques et les conditions d'achat du groupement, lequel profite des compétences en pièces asiatiques de Nippon Pièces Services, propriétaire de la plateforme nordiste depuis juin dernier. Avec Nord Equip'Auto, cela fait deux plateformes sur une même région pour un même groupement : une nouvelle norme ?
Au cours d’une première convention réussie qui a réuni du 11 au 14 octobre à Mykonos, en Grèce, la moitié des adhérents de ses trois réseaux –distributeurs, relais techniques, réparateurs– Alternative Autoparts a fait le point sur ses ambitions nationales, son tout récent développement international et son inscription dans l’ambitieux projet mondial de Nexus.
C’était l’un des constats majeurs de la 3e édition des Etats Généraux du Diesel, organisés par l’association Diéseliste de France, le 24 septembre dernier. Malgré les attaques réglementaires contre lui et les déboires judiciaires connus par les constructeurs qui en ont fait une technologie de mobilité incontournable, le diesel moderne garde de belles perspectives de développement en fonction des besoins de l’utilisateur… et sur le marché de la rechange !
La plateforme AFP (Automotive Factory Parts) de Gennevilliers (92) vient d'adhérer au groupement Alternative Autoparts fondé par IDLP. Ce distributeur détient PAP, autre plateforme sise au même endroit. L'adhésion de AFP au groupement est une mauvaise nouvelle pour Apprau, qui se cherche une implantation en Ile de France depuis que PAP a quitté son réseau logistique fin 2017...
Même si on déteste le Diesel, l'intérêt général veut pourtant que l'on cesse de le condamner trop vite. Car même si on l'interdisait, il resterait là pour de longues années, inertie du parc roulant oblige. Le tuer serait d'autant plus injuste qu'il est devenu, même si c'est aujourd'hui inaudible, un moteur réellement vertueux écologiquement. Il faut donc se battre sur deux fronts : entretenir au mieux les vieux moteurs polluants et laisser sa chance à leur nouvelle génération. Explications...