Feda

Pièces Législation
Le projet de Loi d’Orientation des Mobilités était présenté pour une nouvelle lecture au Sénat le 5 novembre 2019. Mais celui-ci l’a rejeté, considérant qu’il n’avait pas été amélioré. Conséquence, il revient pour une lecture définitive telle quelle à l’Assemblée nationale.
A l’issue de l’Assemblée Générale de la Feda, qui s’est tenue le 13 juin dernier, le président sortant Alain Landec a été reconduit dans ses fonctions. Un conseil d’administration composé de 13 membres a également été désigné.
Si le gouvernement a bel et bien déposé un amendement au projet de loi d’orientation des mobilités visant à libéraliser le marché des pièces dites ‘captives’, ses modalités d’application pourraient bien en annuler toute conséquence positive. En termes de concurrence pour les acteurs de la rechange indépendante, comme en terme de pouvoir d’achat pour les consommateurs automobilistes…