FNA

Il aura fallu attendre sa 14e version pour qu’il paraisse enfin ! L’arrêté d’application de l’article L224-67 du Code de la consommation, relatif à la possibilité d’user de pièces issues de l’économie circulaires (PIEC) pour la remise en état d’un véhicule, entrera en vigueur le 1er avril 2019. Il s’avère moins contraignant pour les réparateurs qu’en ses versions initiales, mais n’est toutefois pas totalement satisfaisant pour toutes les organisations professionnelles du secteur…

Le 22 mai dernier a été entériné le premier contrat stratégique de la filière automobile, associant l’ensemble des organisations représentatives de la filière et l’Etat. Il recense les engagements sur les cinq prochaines années de toutes les parties prenantes afin de répondre aux mutations technologiques, écologiques et sociétales du secteur…

Gérard Polo rempile ! Président de la FNA, anciennement FNAA, depuis 2006, l’ancien contrôleur technique de métier vient d’être reconduit à la tête du syndicat professionnel pour une durée de trois ans, avec pour but de mener à bien son projet “Cap 2021” destiné à garantir la pérennité des entrepreneurs-artisans de proximité dans le secteur ultra-concurrencé de l’entretien-réparation auto.

 

Le Parlement européen a adopté le 19 avril le texte concernant la réception et le contrôle des véhicules qui doit entrer en vigueur le 1er septembre 2020. Ce texte maintient également la prise OBD sur les véhicules et revisite les RMI, garantissant par là-même les principes de libre concurrence et de libre choix pour le consommateur…  

Depuis le 1er avril 2018, le eCall est obligatoire sur tous les nouveaux modèles de véhicules légers. Si la sécurité qu’il apporte à l’usager n’est pas à remettre en cause, il soulève toutefois des inquiétudes quant au maintien de la libre concurrence. C’est dans ce contexte que la FNA a été reçue en délégation le 11 avril 2018, par les représentants en France de la Commission européenne et du Parlement européen.

Entrée dans l’Association Eco Entretien (AEE), l’Alliance nationale des experts en automobile (ANEA) souhaite voir ses experts devenir tiers de confiance en s’appropriant l’eco diag, préalable à toute future prestation d’éco entretien. Les organisations professionnelles de réparateurs sont vent debout. Ont-elles compris qu’un tel précédent pourrait effectivement importer dans la mécanique le même contrôle économique que le couple expert/assureur a durement imposé à la réparation-collision ? Probablement…

1 2 3