FOG

Le fabricant de matériel de garage Fog va-t-il revenir dans l'actualité? Des rumeurs de reprise, ou au moins de prise de participation par EGI (Werther), enflent moins d'un an après son rachat par Autovision/Le Monde de l'Automobile...
Autovision a un projet industriel pour Fog, c’est indéniable. Surtout à une époque où contrôle, pré et post-contrôle techniques jouent un rôle croissant dans la vie des ateliers et donc, dans la définition des matériels de garage de demain…
Quel suspens autour de la reprise de Fog! On pensait que les repreneurs avaient jusqu’à ce mercredi midi pour proposer ou paufiner un offre; en fait, ils ont encore jusqu’au 1er octobre. En attendant, le cercle des prétendants s’est déjà élargi. Et peut-être aussi le montant des offres...
L’atelier était l’épicentre du festival de nouveautés Bosch pré-Equip Auto. On se demanderait presque si l’équipementier mondial aux 45 milliards d’euros et aux multiples gammes de pièces n’a pas décidé un recentrage sur le matériel d’atelier. Bien évidemment pas. Mais équipement de garage et pièces détachées sont stratégiquement indissociables...
Dernière ligne droite pour Fog, dans un climat de dernière chance: le redressement judiciaire décidé le 13 mai dernier a été converti en liquidation judiciaire le 13 août, avec continuation de l’activité jusqu’au 31 octobre prochain. Des repreneurs sont bel et bien en lice, qui ont été priés par le tribunal de revoir à la hausse leurs premières offres jugées par lui «insuffisantes»...
Bousculé par la crise («voir «Fog: laissez-le vivre!»), le fabricant français d’équipement de garage poursuit son chemin vers une très probable reprise: en redressement judiciaire depuis le 13 mai, l’entreprise est, comme prévu, convoitée par des repreneurs qui attendaient le bon moment et qui se font maintenant connaître auprès de l’administrateur judiciaire.
Oui, Fog est en redressement judiciaire depuis le 13 mai; mais non, Fog n’est pas en cessation de paiement. Cette information alarmiste sortie un peu trop vite de certaines revues professionnelles mi-mai n’a guère fait de bien au spécialiste de l’équipement de garage.