François Mondello

Entrée dans l’Association Eco Entretien (AEE), l’Alliance nationale des experts en automobile (ANEA) souhaite voir ses experts devenir tiers de confiance en s’appropriant l’eco diag, préalable à toute future prestation d’éco entretien. Les organisations professionnelles de réparateurs sont vent debout. Ont-elles compris qu’un tel précédent pourrait effectivement importer dans la mécanique le même contrôle économique que le couple expert/assureur a durement imposé à la réparation-collision ? Probablement…

En préambule de son tout premier Symposium, consacré à l’entretien de systèmes de dépollution moteur, l’Alliance nationale des experts en automobile (ANEA) et son président, François Mondello, ont tenu à révéler quelques statistiques issues de son concentrateur concernant la sécurité du parc. Lesquels révèlent une baisse du taux de pneus très usés dans le parc de véhicules expertisés en 2017 et, à l’inverse, une hausse sensible du taux de véhicules dangereux.

Désireuse d’inscrire la profession d’expert en automobile dans la transition écologique du parc roulant et remettre le métier au centre des préoccupations environnementales croissantes du secteur, l’ANEA vient de rejoindre l’Association Eco Entretien. La façon dont les experts s’inscriront dans la démarche reste à définir mais devrait être éclaircie au cours du Symposium ANEA du 30 mars prochain.

Élu le 10 mars dernier, François Mondello, nouveau président de l’ANEA, premier syndicat représentatif du métier d’expert, s’est engagé à répondre à vos questions à l’occasion de la prochaine “Interview des lecteurs” d’Après-Vente Automobile. Que vous soyez expert, réparateur, dépanneur, recycleur, distributeur, équipementier, assureur, membre d’une organisation professionnelle ou représentant des Pouvoirs publics, il y a forcément une problématique qui vous concerne dans le champ d’activité et dans l’actualité du métier d’expert en automobile. A vous de jouer ! Après-Vente Automobile vous donne la parole, alors prenez-la !

 

Suite à la diffusion d’une enquête sur les dérives du “coût moyen sinistre” dans son édition du 4 juin dernier, l’émission “Turbo”, sur M6, fait face à l’ire de l’ANEA. Le principal syndicat d’experts en automobile y dénonce officiellement les propos polémiques tenus par un expert, sous le sceau de l’anonymat, qui mettaient en cause les pressions assurantielles sur les experts concernant ce fameux coût moyen…

Cette année, la première table ronde du congrès de l’ANEA a fait la part belle à un sujet d’avenir qui se conjugue déjà au présent : le Big Data. Un flux gigantesque de données numériques fluctuant sur Internet et dont les acteurs de la réparation, du constructeur au réparateur en passant, bien sûr, par l’expert doivent savoir se servir pour mieux servir leur client. Et aussi leur profession.