François Sartre

Suite à la multiplication des affaires d’épaves roulantes revendues sur le marché de l’occasion, le Syndicat des experts en automobile indépendants (SEAI) a tenu à réagir en rappelant que les professionnels non adhérents à la Confédération française des experts en automobile (CFEA) avaient eux aussi toute légitimité à procéder aux expertises de sécurité des véhicules incriminés.
Spécialisé de la défense des automobilistes, Me François Sartre vole au secours des quelque 2 millions de Français qui vont être obligés par l’Etat, d’ici le 1er juillet 2016, à retirer des vitres avant de leurs véhicules les films teintés dont le taux de transmission de lumière visible (TLV) va jusqu’à 70%. Celui-ci appelle à la création d’un collectif visant à porter une action de groupe contre l’Etat suite à l’annonce du décret qui menace l’ensemble de la filière des vitres teintées.