Groupauto

Comme GAUF/Alliance Industrie depuis fin 2006, comme l’AD désendettée et refinancée par TowerBrook depuis mars dernier, Starexcel a lui aussi son fonds d’investissement: Pechel Industries. Les 40% investis dans le capital par ce dernier sont totalement consacrés au déploiement du groupement qui peut et veut ainsi renforcer ses services. Et saisir toutes les occasions de croissance dans une période «créatrice d’opportunités»...
Le groupe Manheim est certes avant tout réputé pour ses ventes aux enchères; mais il possède en outre un savoir-faire très particuliers en matière de débosselage sans peinture (DSP): les interventions dites de ‘smart repair’ et celles sur les véhicules grêlés.
Après-vente Automobile animait sur Equip Auto une table ronde sur l’après-vente PL. Son titre «-30% en 6mois, +60% en 6 mois?», certes un peu réducteur et provocateur, voulait donner le ton de cette table ronde: analyser les effets de la crise, réfléchir sur ses opportunités pour remobiliser les volontés et préparer le rebond des ateliers, prévisible en 2010 et qui devrait croître et embellir au moins jusqu’à 2012...
A partir de septembre, Après-Vente Automobile fera le point sur le marché du VUL, une opportunité de chiffre d’affaires encore mal exploitée par les réparateurs, quels que soient les circuits. L’occasion de faire le tour des forces et faiblesses des différents acteurs et de mieux comprendre comment appréhender un marché de l’entretien-réparation évalué à 3 milliards d’euros HT par an. En théorie, le VUL devrait déjà peser au moins 20% du CA de chaque atelier de réparation VL, ce qui n’est pas encore le cas, loin s'en faut parfois... En avant-première, deux articles: "Réparateurs: qui fait quoi en VUL?" et "VUL: vers le retour en grâce pour les réparateurs?" Cliquez sur "lire la suite" pour découvrir le reste du sommaire de notre rubrique VUL de rentrée…