Harry Salamon

Portée par de très bons résultats en Europe et dans le Monde, en particulier sur ses ventes de Classe V, de Vito et de Citan, la division Vans de Mercedes-Benz a également connu un rebond de ses volumes en France en 2016, surtout sur les deux derniers modèles cités. Mais côté services et après-vente, l’entité dirigée par Harry Salamon a également su performer, le nombre de ses contrats de service ayant quasiment doublé… en seulement un an !
Les 25 étudiantes du GARAC ont répondu à l’invitation d’Harry Salamon, directeur général de la division Vans de Mercedes-Benz et fervent avocat de la mixité, pour visiter le Centre technique de la marque à l’Etoile, à Stains. La visite, organisée le 5 décembre dernier, nous a permis de rencontrer certaines d’entre elles, qui se destinent aux ateliers de mécanique, de carrosserie… et à la peinture !
Comme nous le soulignions le 30 octobre dernier, la division Vans de Mercedes-Benz avait reçu le blanc-seing du groupe Daimler pour expérimenter un package incluant l’entretien dans le prix de vente du VN. Mais la législation européenne compliquerait le procédé, selon Harry Salamon, DG de la division. Résultat, le constructeur doit présenter le concept comme une option. Un agrès de plus dans cette inédite gymnastique marketing.
L’information publiée par nos confrères d’Autoactu.com a de quoi faire frémir l’après-vente, indépendante comme constructeur : la division Vans de Mercedes-Benz envisage d’inclure l’entretien... dans le prix de vente du véhicule ! Certes, l’initiative est cantonnée à la section VUL du constructeur allemand, mais l’idée vient de la filiale française. Et le Classe V concerné, un véhicule vendu aussi à particuliers... Vers une épidémie qui rendrait de nouveau captif l’entretien constructeur ?
En vertu de la réorganisation récente du groupe Mercedes-Benz en 3 directions générales, destinée à rapprocher la marque de ses clients, les Vans de la marque à l’étoile ont désormais droit à une division rien que pour eux. C’est Harry Salamon, ancien directeur général services de la marque, qui a été nommé à sa tête pour la France. Et l’homme entend bien miser sur l’après-vente comme levier de business.