indépendant

Apres-vente-auto.com a pu obtenir quelques premiers détails sur la note de synthèse de l’enquête menée par la DGCCRF au sein d’ateliers d’entretien-réparation. Ils apportent un nouvel éclairage qui permet de relativiser la communication anxiogène de l'organisme. On passe ainsi de presque 39% d'infractions... à moins de 7,5% de comportements réellement critiquables ! Et ce n'est peut-être qu'un début...