INHESJ

Comme nous l’expliquions la semaine dernière, le rapport de l’INHESJ sur la contrefaçon a semé confusion et effroi dans le grand public. Impressionnée par les chiffres cités et le sérieux du document, la presse généraliste a, en toute bonne foi, logiquement tout mélangé et hypertrophié. Cette réalité grimée n’est peut-être pas si innocente…