Jacques Le Foll

En 1992, un certain Marc Hillman créait le fameux “va donc, va donc chez Speedy, Speedy !”. Pour les 25 ans de ce jingle incontournable, le réseau spécialisé a produit 5 remix définis comme drôles et décalés en pop, reggae, zouk, rap et électro. Il y en a donc pour tous les goûts.
Si d’évidents avantages semblent se dessiner à l’avenir pour Speedy sur le plan des achats après l’arrivée de Bridgestone dans son capital, ainsi que de probables synergies avec le réseau du manufacturier, First Stop, ce rachat est, selon la direction de l’enseigne, la validation de toute une stratégie initiée par Jacques Le Foll lors de sa reprise de Speedy en 2011.
La rumeur courait depuis de longs mois. Cette fois, c'est confirmé : Bridgestone vient d'officialiser le rachat de 100% de Speedy France et ses presque 500 points de vente. Le manufacturier japonais consolide ainsi son réseau intégré en France qui, fort déjà des 300 centres et centres partenaires First Stop, tutoie maintenant les 800 points en France.
Speedy pourrait bientôt repasser sous pavillon japonais. Nos confrères de Capital Finance, lettre d’information professionnelle éditée par le journal Les Echos, ont dévoilé dernièrement que le réseau détenu par Jacques Le Foll depuis 2011 serait entré en négociations exclusives avec le numéro un mondial du pneu : Bridgestone.
Le réseau d’entretien-réparation rapide Speedy a profité, ce 18 février, de l’ouverture de son nouveau flagship center à Clamart, dans les Hauts-de-Seine, pour évoquer ses résultats 2015. Et surtout sa politique de développement réseau et ses ambitions pour la suite de l’année 2016, voire même encore plus loin.