législation

A la suite de l’UFC-Que Choisir, la FEDA vient d’apporter publiquement son soutien à l’une des douze propositions prônées par l’association de défense des consommateurs pour augmenter le pouvoir d’achat des Français : la libéralisation du marché des pièces de carrosserie. Un véritable épouvantail pour les constructeurs, que la FEDA entend agiter de nouveau à l’occasion d’une enquête auprès de ses adhérents.

Les artisans en général −et ceux de l’automobile en particulier− doivent être soulagés : le 9 juin, les députés ont validé un amendement qui met fin à l’ambition de la loi Sapin 2 d’abolir les qualifications exigées pour pratiquer de nombreux métiers artisanaux. C’est la fin d’un bras de fer entre l’UPA, la FNAA et le gouvernement sur un projet de loi qui risquait de mettre aussi les artisans dans la rue…