LKQ

Van Heck Interpieces, distributeur néerlandais filiale du géant américain LKQ, vient de présenter le premier adhérent de son nouveau réseau de garages, AutoFirst. L’enseigne, qui est déjà déployée en nombre et depuis plusieurs années aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, compte aujourd’hui 8 sites en France, à commencer par le Garage Pernodet, situé à Pont-d’Ain (01).
Hella Ireland, filiale de l'équipementier allemand, vient d'être rachetée par... Euro Car Parts (ECP), filiale du géant américain LKQ devenu premier distributeur européen en terme de chiffre d'affaires. Surprenant mais aussi logique, quand on sait que Hella Ireland est aussi distributeur-stockiste multimarque. Hellanor, la filiale norvégienne de l'équipementier, est un autre exemple de l'activité hybride de l'équipementier...
Un document remis par LKQ à ses investisseurs et actionnaires lors de la récente reprise de l’italien Rhiag est aussi inédit que prémonitoire. Non seulement il donne une vision claire du poids qu’a pris en deux ans à peine un LKQ devenu numéro 1 de la pièce en Europe, mais il prédit en creux l’inéluctable : une inévitable concentration accélérée des acteurs en Europe à laquelle tous les distributeurs internationaux, nationaux, régionaux ou même locaux doivent se préparer...
S'il fallait encore une preuve des appétits européens de LKQ Corporation, le géant américain de la pièce, la voilà : le groupe de Chicago vient de confirmer le rachat des presque 900 millions d'euros de CA du leader italien Rhiag, dont plus de la moitié réalisée dans 8 autres pays. Après s'être offert en quatre ans l'Anglais Euro Car Parts (ECP), puis le célèbre Hollandais Stator Holding BV (Van Heck), son challenger Kühne Automotive et 5 gros distributeurs néerlandais, LKQ confirme avec l'international Rhiag qu'il est devenu un colosse européen de la pièce...
Après l'effet loupe d'une rumeur de revente entretenue par quelques longs jours de silence, le patron d'Autodistribution a sacrifié à une nécessaire “sortie médiatique”. Stéphane Antiglio est donc venu préciser dans les colonnes d'Autoactu.com que, pour l'heure, «aucun processus de mise en vente n’est engagé» par l'actionnaire Towerbrook. Comme on dit à la télé : vous pouvez reprendre une activité normale...
L'info a “claqué” la semaine dernière : Autodistribution serait à vendre. Et le très elliptique «no comment» de l'entreprise n'a guère calmé les chuchotements du Landerneau de la rechange et de la réparation auto. Mais en fait, où est la surprise ? Retour sur le fond et la forme d'une revente annoncée...