Michel Vilatte

La deuxième édition du Grand Forum du Pneumatique, organisé par le Syndicat des professionnels du pneu (SPP) s’est tenu le 8 juillet au Club de l’Assemblée, derrière le Palais Bourbon. Une destination centrale pour évoquer des problématiques qui le sont moins, mais qui ont été abordées lors de trois conférences : la logistique urbaine, le pricing et revenue management, et le marketing expérientiel. Loin des préoccupations des pros de la gomme ? Pas si sûr…
Alors que d’autres syndicats patronaux créent de nouvelle structures (Smava pour le CNPA, SNISA pour la Feda) ou s’adjoignent de nouvelles professions (auto-écoles pour la FNAA) afin d’asseoir leur représentativité dans la branche des Services de l’automobile, le Syndicat des pros du pneu (SPP), lui, reste serein. Pour l’instant concentré sur son cœur de métier et fort de plus de 1 000 adhérents, il est aujourd’hui la 3ème organisation professionnelle de la branche.
Michel Vilatte, après 10 ans à la tête de la Feda, vient d'en céder la présidence à Alain Landec, ex-président de Precisium Groupe. L'arrivée de ce dernier marque le retour d'un homme de la distribution à la tête de la fédération professionnelle…
«Nouvelles technologies des véhicules : opportunités ou risques pour votre clientèle ?» Réponse de Normand à cette table ronde de la FNAA : oui et non ! Oui, il y a de réelles opportunités de développement de savoir-faire et non, il n’y a pas de risque si l’on reste au cœur du problème en s’informant et en s’équipant en conséquence.
Une étude d’ICDP, qui projette différentes variables jusqu’en 2015 (évolution des ventes VN, évolution du parc, évolution des entrées après-vente, etc.), constate plusieurs faits marquants qui tous convergent vers une évidence: la guerre de l’après-vente va se durcir entre réseaux de marque et réparateurs indépendants.