nobilas

Que les carrossiers Nobilas concernés se consolent : s'ils ne peuvent s’affranchir de leur classement «Bronze» (le classement de base dans le "Ranking" du réseau), ils ne sont pas seuls. Fin 2013, parmi les quelque 545 carrossiers considérés comme «opérationnels» par Nobilas France, on en trouvait 521 classés «Bronze» pour seulement 11 «Silver» (2% du réseau) et 13 «Gold» (2,4%)...
Le libre choix du réparateur par l’automobiliste a enfin obtenu, le 29 janvier, sa légitimité législative. Si cette bataille de 5 ans est gagnée, la guerre continue : l’arrêté qui doit en définir l’information de l'assuré, notamment au moment crucial du sinistre, reste à écrire ; et la bataille de la communication, inévitable car déterminante, n’a pas encore commencé…
Cette fois, c’est fait : Nobilas a mis sa menace de procès à exécution. Mardi matin, un huissier s’est présenté à la porte de notre rédaction pour nous remettre cette citation directe à comparaître, le 7 février prochain à 13h30, devant le tribunal correctionnel de Paris. La plateforme de gestion de sinistres nous prête un très estimable impact médiatique pour vouloir nous réclamer… 152 500 euros !
On se souvient que le CNPA a récemment transmis à la DGCCRF l’analyse juridique détaillée des contrats d’agrément piloté par les plateformes Covea et SFEREN. Si l’avis de l’instance de Bercy est encore loin d’aboutir, cette initiative a d’ores et déjà un mérite. Et pas des moindres : celui de faire revenir autour de la table des négociations les deux plateformes…
Dans un récent témoignage, un de nos lecteurs précisait en substance que «l’affaire Nobilas» pourrait avoir du bon : selon lui, les autres assureurs et plateformes «restent bien sages pour le moment ; ils regardent et je pense qu’ils craignent que leur tour vienne…». C’est peut-être faire un peu vite preuve d’optimisme…
Les carrossiers qui sont partis pour signer les nouveaux contrats Nobilas feraient peut-être bien d’attendre un peu : en effet, l’entrevue qui s’est déroulée mercredi entre le CNPA, Axa et Nobilas n’a pas débouché sur une saisine de la DGCCRF. Ce qui signifie que le couple AXA/Nobilas pourrait envisager d'adoucir certaines clauses des contrats proposés...
C’est la FFC qui l’a souligné dans un communiqué : à Lille, des carrossiers ont quitté la réunion Axa/Nobilas avant la fin. Ce n'est pas la seule : à Montpellier, au cours d’une session questions-réponses musclées, 20 des quelque 25 carrossiers présents ont aussi quitté la salle. Si Nobilas garantit des volumes aux carrossiers, les carrossiers ne garantissent pas le volume des présents aux réunions régionales…
Cible des critiques de nombreux carrossiers et récemment pointée du doigt par leurs organisations professionnelles, Nobilas s’est enfin exprimée. Pour soutenir la qualité du travail de ses équipes et, surtout, justifier les exigences de ses contrats premium, dénoncés notamment par la FFC...