originauto

A la Une Digital
Mobivia vient de baisser définitivement le rideau d'Originauto racheté en 2018. Vroomly Parts, la dernière née des marketplaces PR, prend le relais pour traiter sa clientèle. Avec un double défi : réussir là où Originauto n'a pas pu -ou pas su- convaincre le marché ; mais aussi et surtout imposer une vente de pièces en ligne BtoB face à une distribution traditionnelle qui remplit déjà l'espace...
A la Une Digital
Sous l’impulsion de leurs fondateurs, puis de leurs repreneurs, Otop ou Originauto n’ont pas encore percé sur le marché BtoB. Quant à la place de marché Partakus, son puissant fondateur et financeur qu’est Renault ne l’a même pas fait vraiment émerger. Et si, en fait, le marché BtoB de l’après-vente ne les attendaient pas vraiment ?
A la Une Renaissance
Tout début octobre déjà, les réparateurs avaient discrètement eu la primeur du relancement d'Otop qui les invitait à redécouvrir l'entreprise sur fond d'une promesse renouvelée (« jusqu'à -75 % de remise sur les pièces de marques Premium »). Un mois juste après cette pré-annonce, Point S vient de confirmer officiellement le redémarrage de l'entreprise de distribution phygitale...
Fort de 400 réparateurs abonnés à sa solution BtoB d'achat de pièces en ligne, Originauto/Auto Pass vient d'entrer chez Euromaster, Norauto et Midas. Mais par la porte du catalogue électronique, une solution paneuropéenne qui a séduit les trois réseaux, pendant que l'entreprise rassemble ses compétences digitales et entre de plain pied dans l'atelier connecté par une compétence-clé : l'intelligence des données...
A priori anodin, un récent article consacré à un élargissement de l’offre de la plateforme 07ZR.com dessine peut-être les contours d’une mutation du marché. Elle propose désormais, en plus d’un stock virtuel de 25 millions de pneus TC4 et de jantes, une offre complète de chaînes et de chaussettes neige. L'ère des plateformes web BtoB généralistes serait-elle déjà en inéluctable émergence ?