originauto.com

L'accès aux pièces premium à prix internet et livrées physiquement dans les ateliers est en train de s'organiser et de se systématiser vers les réparateurs. Originauto a ouvert une voie que sont en train d'élargir Mister-Auto et surtout Otop. Ce défi commercial lancé à la distribution traditionnelle forcera-t-il cette dernière à adapter son modèle ?
Fort de 400 réparateurs abonnés à sa solution BtoB d'achat de pièces en ligne, Originauto/Auto Pass vient d'entrer chez Euromaster, Norauto et Midas. Mais par la porte du catalogue électronique, une solution paneuropéenne qui a séduit les trois réseaux, pendant que l'entreprise rassemble ses compétences digitales et entre de plain pied dans l'atelier connecté par une compétence-clé : l'intelligence des données...
Réunis par l’Association des journalistes techniques et économiques (AJTE), les principaux acteurs de la distribution BtoB en ligne ont débattu sur le futur modèle de développement du canal numérique. Et l’avenir dessine un probable rapprochement des compétences des hyper-spécialistes BtoB du web et des multi-spécialistes historiques du canal traditionnel. Au bénéfice final du pro de l’entretien lui-même....
Le site BtoB de distribution de pièces en ligne Originauto.com est à quelques semaines de son premier anniversaire et continue d’accroître son fichier client, côté ateliers constructeurs comme côté indépendants purs. Et s’il entend continuer de s’appuyer sur ses 6 plateformes partenaires, il ourdit certains projets logistiques, notamment dans la logique du dernier kilomètre.
Dans notre récent article  “quand la «bombe BtoB» des pièces en ligne explosera…”, nous pressentions que ce canal de vente allait s'ouvrir et nous expliquions pourquoi. La bombe va effectivement exploser. Elle s'appelle “originauto.com”, un site déjà testé par quelque 300 réparateurs depuis avril dernier. Nous pensions que ce serait l’œuvre d'un site de pièces en ligne en mal de croissance ou d'un franc-tireur : c'est celle d'un franc-tireur, Luc Azilinon, l'ex patron du e-commerce d'Autodistribution. Il a pressé le bouton, fort de partenaires et d'actionnaires qui restent discrets, mais visiblement ambitieux...