oscaro

A l'occasion de la première sortie médiatique d'Oscaro et de son nouveau DG, Jan Löning, une rassérénante certitude : un Oscaro nouveau est arrivé qui s'échine humblement à se positionner sur le pur do-it en laissant la délégation aux seuls réparateurs. C'est donc plus par maladresse que par provocation que l'étude-prétexte à cette prise de parole sous l'ère PHE/Autodistribution vient inutilement réveiller quelques vieux démons...
Et voilà qu'Oscaro pourrait ouvrir des “shop corners” dans certains points de vente du groupe Casino. L'éventualité a été rendue crédible par l'annonce en ce sens de Tina Schuler, directrice générale des Enseignes Leader Price, Casino Supermarchés, Géant et Proximité. Mais n'a-t-elle pas été un peu vite en besogne ?
Parts Holding Europe (PHE) annonce une croissance de 15% de son CA en 2018 et de 13,7% de son EBITDA. Le groupe espère une même progression en 2019 grâce notamment au rachat d’Oscaro en novembre dernier. Cela peut paraître un minimum en fait, puisque les 320 millions d'Oscaro devraient mathématiquement générer +22% cette année. Mais au royaume changeant des acquisitions successives, rien n'est aussi simple...
Oscaro a remboursé 26 millions d'euros à 500 000 clients-internautes en quatre petits mois ! C’est la lourde facture dont vient de s’acquitter son repreneur Parts Holding Europe (PHE) pour solder la dette-clients que le site avait laissé grossir faute de cash. Mais un montant que, comme les 15 millions de créances qu'il détenait sur Oscaro, l’acquéreur a probablement su déduire du chèque initial…