oscaro

A la Une Digital
Bien des rumeurs circulent sur une année 2019 difficile pour les sites de vente de pièces en ligne. Il ne se passe pas un jour sans que ne soit évoqué pour celui-ci ou celui-là des pertes accrues, souvent doublées de recul de chiffre d'affaires. A commencer par Oscaro qui demeurerait loin de ses objectifs de CA et de rentabilité, voire aurait encore reculé. Et pourtant...
A la Une Digital
Confiance retrouvée des clients, retour aux 300 millions d'euros de CA et à la rentabilité en 2019, volonté d'assoir 30% de croissance à l'international pour tendre vers d'inédits 400 millions d'euros d'ici 3 ans... L'Oscaro “made in PHE” semble bien avoir retrouvé ses couleurs, ses muscles et ses ambitions.
Pièces Analyse
Et voilà PHE et Bain Capital maintenant soupçonnés d’avoir déguisé un plan social chez Oscaro où 3/4 de 120 départs auraient été “pseudo-volontaires” et 1/4 aurait été viré “pour fautes”. L'article de notre confrère Infodujour croit pouvoir étayer cette thèse. Mais c’est aussi ignorer le contexte propre à Oscaro et les réalités plus générales du marché de l’emploi digital…
A l'occasion de la première sortie médiatique d'Oscaro et de son nouveau DG, Jan Löning, une rassérénante certitude : un Oscaro nouveau est arrivé qui s'échine humblement à se positionner sur le pur do-it en laissant la délégation aux seuls réparateurs. C'est donc plus par maladresse que par provocation que l'étude-prétexte à cette prise de parole sous l'ère PHE/Autodistribution vient inutilement réveiller quelques vieux démons...
Et voilà qu'Oscaro pourrait ouvrir des “shop corners” dans certains points de vente du groupe Casino. L'éventualité a été rendue crédible par l'annonce en ce sens de Tina Schuler, directrice générale des Enseignes Leader Price, Casino Supermarchés, Géant et Proximité. Mais n'a-t-elle pas été un peu vite en besogne ?