Partakus

A la Une Digital
Sous l’impulsion de leurs fondateurs, puis de leurs repreneurs, Otop ou Originauto n’ont pas encore percé sur le marché BtoB. Quant à la place de marché Partakus, son puissant fondateur et financeur qu’est Renault ne l’a même pas fait vraiment émerger. Et si, en fait, le marché BtoB de l’après-vente ne les attendaient pas vraiment ?
A la Une Pièce phygitale
Depuis son lancement officiel à la veille du déconfinement, la place de marché BtoB Partakus poursuit son déploiement. La couverture nationale devrait être atteinte d'ici 6 mois, pendant que la réceptivité des réparateurs, servie par une offre pièces et services croissante, semble vouloir se confirmer...
A la Une Place de marché BtoB
Parts Advisor, startup incubée par l'Alliance Renault-Nissan, vient de se rebaptiser Partakus, en hommage au célèbre gladiateur qui avait mené une rébellion d'esclaves contre Rome. Sauf que son Rome à lui s'appelle la désintermédiation de la filière de la pièce, dont Amazon est le héraut, et Partakus entend le combattre sur le terrain des services plutôt que sur le terrain du prix, beaucoup trop favorable au géant américain et à ses avatars chinois comme Ali Baba.
A la Une Analyse
En quoi la place de marché Partakus est-elle novatrice ? En quoi surtout peut-elle séduire des distributeurs et des réparateurs qui ont souvent vécu la digitalisation du marché de la pièce plus comme une épreuve que comme une opportunité ? Peut-être parce qu'elle intègre dans ses gènes la composante des services et donc, la structure des prix qui justifient la préservation d'un circuit long que veulent détruire à leur seul profit les Amazon, Alibaba et consorts...